/opinion/blogs/columnists
Navigation

La moustache de Manon

La moustache de Manon
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

 

 

Manon Massé porte fièrement une moustache. Elle revendique sa pilosité faciale comme une affirmation politique. Sur ses affiches électorales, loin de photoshopper ce délicat duvet, elle le met en valeur. À une chroniqueuse, elle confie même volontiers que cette moustache est « un statement ».

https://urbania.ca/article/manon-masse-par-dela-la-moustache/

 

Pour Manon Massé, arborer la moustache, c’est faire fi du diktat de la rectitude genrée, qui assigne aux femmes et aux hommes des apparences stéréotypées. Sa moustache, elle la porte comme un drapeau pour affirmer que l’on n'a pas à se plier aux images préconçues de la féminité.

Sa moustache est un gros « fuck you » à ceux et celles qui voudraient enfermer les femmes dans une apparence stéréotypée.

 

Sachant tout ça, Jean-François Lisée ose une blague sur la moustache de Manon Massé. Qu’on l’accuse de maladresse c’est une chose, mais de là à le traiter d’homophobe, sexiste, misogyne, il y a une marge.

 

Chaque fois qu’on égratigne une personne gay, on est homophobe ? Chaque fois qu’on égratigne une femme, on est sexiste ?

 

Lisée n’avait pas à faire de blagues concernant l’apparence d’un adversaire politique. Mais il n’a quand même pas ridiculisé Massé : il a fait état d’un attribut physique dont elle-même se dit fière !

 

Les pingouins de La soirée est encore jeune ont poussé des cris d’effroi et de jeune vierge offensée en entendant la blague de Lisée.

Bizarrement, ils n’ont pas réagi de la même façon quand Lise Ravary s’est fait traiter de dinde ou quand les gens de Québec se sont faits traiter de mongols. Ils n’ont pas réagi de la même façon  quand je me suis fait traiter de conne (par Guy A. Lepage) ou quand Jacques Lheureux a laissé entendre que j’étais mal baisée http://www.journaldemontreal.com/2015/09/09/passe-montagne-est-un-mononcle).

 

C’est que, voyez-vous, à cette émission, on tape allègrement sur les ennemis de la Cause mais on n’a que de la bienveillance pour les amis de la Cause.

Varger sur des chroniqueuses de droite, mets-en c’est pas de l’onguent. Rigoler d’une porte-étendard de l’extrême-gauche, n’y pensez pas.

 

Quant à GND qui s’offusque que Lisée pratique une forme d’humour qui « n’appartient pas au 21e siècle », j’aimerais qu’il m’explique à quel siècle appartiennent les affiches du printemps 2012 « Sophie Durocher est une christ de salope » qu’il n’a jamais dénoncées.

 

Je n’ai pas de moustache mais quand je vois ces rien-pensants et leur indignation à géométrie variable ...  je ris dans ma barbe.