/news/health
Navigation

Médecins spécialistes: 545 postes vacants au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Pas moins de 545 postes de médecins spécialistes sont vacants au Québec, selon des données obtenues et compilées par TVA Nouvelles. C'est une augmentation de 77 % comparativement aux données de l'année dernière, où 305 postes étaient vacants.

Avec le vieillissement de la population, la gériatrie est particulièrement touchée alors que 43 des 141 postes disponibles sont vacants. La pédopsychiatrie, la physiatrie, la chirurgie plastique, la dermatologie et la génétique médicale font partie des spécialités où les proportions de postes vacants sont les plus élevées.

«La majorité des finissants ne veulent pas aller en région», a réagi le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, tout en spécifiant que ces nouveaux chiffres n'avaient pas été portés à sa connaissance.

«Certains vont [en région] par choix, mais la majorité ne le veut pas. C'est pour ça que notre parti a instauré les plans d'effectifs médicaux qui font en sorte qu'on puisse distribuer la main-d’œuvre médicale adéquatement sur le territoire», a-t-il poursuivi.

La Fédération des médecins résidents du Québec fait savoir que plusieurs raisons peuvent expliquer que certains postes soient vacants. «Les médecins résidents débutent leur pratique autonome au mois de juillet. Plusieurs postes seront sûrement comblés au cours des prochains mois, a indiqué le président de la Fédération, Dr Christoper Martin. Dans certaines spécialités, il manque de finissants pour répondre à la demande.»

TVA Nouvelles a contacté quelques établissements de santé pour savoir quels étaient leurs besoins. À Thetford Mines, quatre postes de physiatres sont ouverts. À Lévis, il y a deux postes vacants en allergie-immunologie, cinq postes en néphrologie et un poste de pathologiste. Les besoins semblent moins criants dans les centres universitaires comme le CHU de Québec.

La Coalition avenir Québec (CAQ) s'est interrogée à la suite de la publication du reportage de TVA Nouvelles. «Les besoins sont là et les patients attendent toujours. Comment le ministre explique-t-il autant de postes vacants?», a notamment écrit le porte-parole de la CAQ pour les questions de santé, François Paradis, sur son compte Twitter.

 

Des spécialités ciblées pour du recrutement prioritaire

  • Anatomopathologie
  • Chirurgie plastique
  • Dermatologie
  • Gériatrie
  • Oncologie médicale
  • Médecine de famille
  • Médecine interne et médecine interne générale
  • Médecine physique et réadaptation
  • Psychiatrie (incluant pédopsychiatrie et la gérontopsychiatrie)
  • Rhumatologie