/world/middleeast
Navigation

L’Irak publie une nouvelle liste de «terroristes» recherchés, dont le chef de l’ÉI

L’Irak publie une nouvelle liste de «terroristes» recherchés, dont le chef de l’ÉI
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités irakiennes ont publié mardi une nouvelle liste de «dirigeants terroristes recherchés internationalement», à la tête desquels figurent le chef du groupe État islamique (ÉI) Abou Bakr al-Baghdadi et cinq ressortissants arabes.

Elles avaient déjà rendu publics dimanche les noms de 60 personnes recherchées pour appartenance à l’ÉI, à Al-Qaïda ou au parti Baas de l’ancien dictateur Saddam Hussein. Sur cette liste, dont l’AFP avait obtenu une copie, figurait notamment la fille de M. Hussein, Raghad, qui vit en Jordanie.

Sur la liste publiée mardi, le «calife» de l’ÉI apparaît sous son vrai nom, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri al-Samarraï, né en 1971. Figurent également son adjoint, Abdel Rahman al-Qaduli, connu sous le nom d’Abou Alaa al-Afari, né en 1959 et originaire de Mossoul, et sept autres Irakiens originaires de différentes villes du pays (Mossoul, Erbil, Souleimaniyeh, Kirkouk...).

Parmi les étrangers, deux Saoudiens, un Jordanien, un Yéménite et un Qatari apparaissent sur la liste. Ils appartiennent à l’ÉI et à Al-Qaïda, et certains étaient des financiers de ces organisations.

«Ils sont plus dangereux que ceux figurant sur la première liste publiée dimanche et sont recherchés internationalement alors que les autres sont recherchés uniquement par la justice irakienne», a affirmé à l’AFP un responsable des services de sécurité.