/opinion/blogs/columnists
Navigation

Oui, c’est oui !

Coup d'oeil sur cet article

1. La particule affirmative « oui » n’a pas besoin de formule de remplacement. Vous avez vu votre grand-mère, hier ? Oui. C’est clair, c’est net. Pourquoi substituer au mot « oui » la locution adverbiale « en effet » ou l’adverbe « effectivement » ? Les deux formules signifient « de fait ». L’adverbe « effectivement » peut être employé dans le sens plus précis de « réellement » ou « vraiment ». Ex. : Charitable, Jannick a effectivement aidé ses voisins. Mais « oui », ce n’est pas effectivement. Oui, c’est oui !

2. Pourquoi le nom « problématique » bouscule-t-il sans arrêt le mot « problème » ? Un problème est une question à résoudre, un ennui. Une problématique est un ensemble de problèmes posés par rapport à un sujet. On peut parler de la problématique du réchauffement climatique, mais on parlera des problèmes que le réchauffement climatique cause à la faune nordique.