/finance/business
Navigation

La Baie met son projet de rénovation sur la glace

La devanture du magasin La Baie, aussi connu sous le nom Compagnie de la Baie d'Hudson ou The Bay
PHILIPPE-OLIVIER CONTANT/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Baie met sur la glace l’ambitieux projet de rénovation de son magasin phare du centre-ville de Montréal.

À l’automne 2016, la compagnie avait annoncé un projet d’investissement qui représentait des dizaines de millions de dollars.

À ce moment, tous les étages du magasin de la rue Sainte-Catherine devaient faire l'objet de travaux de rénovation et un nouveau magasin de la bannière Saks devait voir le jour.

Certaines raisons peuvent expliquer l’arrêt de ce projet. Les travaux sur la rue Sainte-Catherine sont notamment mis en cause. Le magasin se retrouvera enclavé pour les trois prochaines années, ce qui aura un impact sur l’achalandage.

La situation financière précaire de La Baie peut également expliquer cette décision. Dans les dernières années, l’entreprise a vu ses ventes diminuer et elle est à la recherche de liquidités. Une des façons de trouver de l’argent est de se départir de certains actifs immobiliers.

Vers la vente du magasin de Montréal?

La recherche de liquidités pourrait mener à la vente de certains magasins. Ce scénario inquiète les économistes. Inévitablement, la fermeture du magasin érigé en 1891 aurait un impact sur tous les commerçants du secteur.

«On veut que les gens viennent sur la rue Sainte-Catherine, fassent des achats dans de grandes bannières comme La Baie et aillent dans les plus petits commerces. Donc, c’est clair que si La Baie diminue ses activités et ne va pas de l’avant avec ses projets massifs d’investissement, ça risque d’avoir des impacts négatifs sur l’ensemble des commerçants», explique Martine Hébert.

Selon les informations obtenues par TVA Nouvelles, La Baie est à la recherche d’acheteurs pour un magasin de Vancouver. L’an dernier, l’entreprise en avait vendu un à New York pour la somme d’un milliard de dollars. Elle est ensuite devenue locataire de cet emplacement.

– D’après les informations de Pierre-Olivier Zappa.