/news/currentevents
Navigation

Une autre femme est accusée de meurtre

Elle aurait poignardé à mort son conjoint lundi

Coup d'oeil sur cet article

Une deuxième femme a été accusée de meurtre en un peu plus d’une semaine à Montréal. Fait rare, considérant que l’année dernière, seuls quatre homicides auraient été commis par une personne de sexe féminin dans tout le Québec.

Lundi soir, Francine Vallée, 52 ans, aurait poignardé à mort son conjoint dans l’appartement de celui-ci situé sur la rue Paxton dans le quartier de la Petite-Bourgogne.

À la suite d’un appel au 911, les policiers se sont rendus dans l’immeuble à logements et ont découvert le corps ensanglanté de Benoit Beaulieu, lui aussi âgé de 52 ans. Son décès a été constaté sur place.

Antécédents judiciaires

Francine Vallée a été arrêtée peu de temps après sur les lieux du crime. Elle a été longuement interrogée par les enquêteurs et a finalement comparu mercredi au palais de justice de Montréal. La quinquagénaire au lourd passé criminel a été accusée de meurtre au second degré. Elle demeure détenue.

Ce n’était pas la première fois que Mme Vallée devait se présenter devant un juge. La mère de famille a déjà eu affaire à la justice par le passé pour des histoires de voies de fait graves contre un agent de la paix, d’introduction par effraction dans un dessein criminel, de vol, de fraude, de menaces et d’entrave à un agent de la paix.

Elle aurait tué sa mère

Le meurtre de Benoit Beaulieu est le deuxième à survenir à Montréal depuis le début de l’année.

Le premier avait eu lieu le 28 janvier, alors qu’une femme de 34 ans aurait poignardé mortellement sa mère dans le condo qu’elles partageaient dans l’arrondissement de LaSalle. Meng Ye se serait elle-même dénoncée à la police en appelant le 911 peu après le crime. Accusée de meurtre prémédité, elle demeure derrière les barreaux et reviendra en cour dans environ deux semaines.

Les deux suspectes des deux premiers homicides de l’année sont donc des femmes. Constat plutôt étonnant, considérant que l’an dernier, sur les 54 personnes arrêtées pour meurtre dans la province, on retrouvait seulement quatre femmes, selon une compilation du Journal, validée par les corps policiers québécois.

– Avec Michaël Nguyen