/sacchips/silo57
Navigation

6 voyages qui vont «tester votre couple» plus que vous ne le pensez

6 voyages qui vont «tester votre couple» plus que vous ne le pensez
Instagram @backpackdiariez

Coup d'oeil sur cet article

Chéri est-il aussi ouvert d’esprit que vous le croyez? Bébé est-elle vraiment un exemple de patience? Êtes-vous si bons que ça dans les compromis? Et qu’en est-il de votre complicité en dehors du confortable train-train quotidien?

Qu’on se le dise, il n’y a rien comme un voyage pour savoir si notre couple est aussi solide qu’on le croit.

Et parce que ça ne sert à rien de remettre le moment de vérité à plus tard, on vous a concocté un petit guide – totalement scientifique, comme d’habitude – des meilleurs types de voyage pour mettre votre couple à l’épreuve!

Si vous passez les plus beaux moments de votre vie malgré les obstacles qu’on s’est fait un plaisir de souligner, c’est que vous êtes sur la bonne voie. 

1. Le road trip

Liberté, playlist de feu, paysages sublimes et «frenchage» au milieu de nulle part: voilà ce que vous imaginez. Et c’est vrai qu’un road trip en voiture avec son amoureux/se peut être la plus belle chose au monde. Mais après 10 heures de route, 3-4 détours en raison de «légères erreurs» de copilotage et une nuit ratée dans un motel miteux, il se pourrait que le ton monte... et ne redescende pas!

Niveau de difficulté supérieur: le road trip en caravane. 

2. Le camping sauvage

Bien sûr, il y a les étoiles filantes. La soirée au coin du feu. Les bains de minuit inoubliables. Mais comment babe gère-t-il/elle les maringouins, le feu qui boucane, le sac de couchage momie et l’humidité dans la tente à 5 h du matin? D’ailleurs, garderez-vous le moral s’il pleut? Serez-vous calmes et rationnels tous les deux s’il y a des bruits bizarres dans la forêt? Et que se passera-t-il si vous voyez UN OURS?

Niveau de difficulté supérieur: le canot-camping. 

3. La semaine en tout inclus

Vous pensez qu'il n'y a aucun risque? Erreur!

Vous verrez bien vite si vous êtes capables de vous entendre quand vous réaliserez que chéri/e rêve de passer la semaine sur une chaise longue alors que vous aviez l’intention de faire au moins une excursion par jour. Ou bien lorsque vous le/la verrez se précipiter dans la piscine pour le foam party alors que vous rêviez d’un tête-à-tête sous les palmiers.

Bien sûr, tout cela est sans compter le facteur de risque principal: l’alcool à volonté.

Niveau de difficulté supérieur: deux semaines en tout inclus.

4. Le pays déstabilisant 

Si vous êtes dans un pays où vous ne comprenez pas la langue, où la pauvreté est déroutante, où vous devez vous méfier des petites arnaques, où vous risquez d’attraper la tourista devant le moindre fruit non pelé, il y a des chances pour que votre niveau de stress soit plus élevé qu’à l’habitude... et pour que votre vraie nature prenne le dessus.

Vous pourriez être surpris de voir que votre fiancé est cheap au point de s’engueuler avec le chauffeur de tuk-tuk pour 25 cents. Ou que votre future épouse ne veut rien savoir de sortir de l’hôtel à cause de la poussière dans la rue.

Le choc culturel est un très bon moyen de se remettre en question.

Niveau de difficulté supérieur: le même voyage avec un budget vraiment limité.

5. Le week-end sportif

Ski, surf, vélo, yoga: même combat. Quand un seul membre du couple est amateur d’un sport et qu’il souhaite l’enseigner à l’autre moitié dans le cadre d'un voyage, le potentiel d’engueulade est vraiment élevé.

Car, après trois jours de «cours», il vous sera sans doute difficile de ne pas percevoir les commentaires «constructifs» de votre babe comme autre chose que des critiques pleines de jugement. Et si vous êtes celui qui répète les mêmes instructions pourtant-pas-si-compliquées-que-ça-calvaire, il est possible que vous perdiez patience.

Niveau de difficulté supérieur: on n'en trouve pas. Bonne chance!

6. La croisière

Espace vital restreint, activités limitées, voisins bronzés par centaines ou par milliers... Une croisière, c’est un genre de mélange entre le road trip et le tout inclus, avec la grande différence suivante: on ne peut pas aller bien loin si ça tourne mal et qu'on a besoin de bouder. Bien sûr, il y a les escales pour se changer les idées, mais il faut quand même passer à travers les journées de navigation et, qui sait, un petit mal de mer en prime.

Niveau de difficulté supérieur: la croisière transatlantique,  sans escale.


Pour d'autres «bonnes» idées pour vous et votre tendre moitié, suivez Silo 57 sur Facebook et Instagram

Une publication partagée par Silo 57 (@silo.57) le