/sports/hockey/homepage
Navigation

Alexandre Burrows ne contestera pas sa suspension

Alexandre Burrows
Photo AFP Alexandre Burrows

Coup d'oeil sur cet article

Alexandre Burrows, des Sénateurs d’Ottawa, a décidé de ne pas porter en appel la décision du département de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) de le suspendre 10 matchs pour son geste à l’endroit de Taylor Hall, des Devils du New Jersey.

Il en a fait l’annonce jeudi soir.

«Je reconnais que je me suis laissé emporter par mes émotions au moment de l’incident, a-t-il dit dans un communiqué transmis par l’Association des joueurs de la LNH. Je suis soulagé que Taylor Hall n’ait pas subi de blessure sur la séquence.»

En deuxième période d’une victoire de 5-3 des Sénateurs contre les Devils, mardi, Burrows s’est rué sur Hall, lui assénant notamment des coups de genou à la tête.

Burrows, qui perdra environ 135 000 $ en salaire pendant sa suspension, a récolté trois buts et cinq mentions d’aide en plus d’écoper de 41 minutes de punitions en 51 sorties cette saison.

Le Québécois avait été suspendu trois matchs en 2014 pour avoir frappé Alexei Emelin, qui jouait alors avec le Canadien de Montréal, à la tête.