/news/society
Navigation

Les futurs enseignants veulent être payés

GEN-ÉCOLE-ENSEIGNEMENT
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants en enseignement réclament une compensation financière hebdomadaire de 576 $ pendant trois mois au cours de leur dernier stage.

«On parle beaucoup de la pénurie de profs. Pour nous, ça démontre qu'on ne réussit pas à attirer et à garder assez d'enseignants. Il est temps que le gouvernement agisse pour valoriser la profession, et ça passe entre autres par une bourse aux stagiaires qui vivent dans la précarité financière», a déclaré Antoine Côté, porte-parole de la Campagne de revendications et d'actions interuniversitaires pour les étudiants d'éducation en stage (CRAIES).

Selon la CRAIES, une bourse de 576 $ par semaine, versée par l’Aide financière aux études (AFE), serait le seul moyen de lutter contre la précarité financière des stagiaires en enseignement.

Cette somme a été calculée en fonction du taux horaire en vigueur pour les stagiaires dans la fonction publique.

Selon des recherches menées par l’Union étudiante du Québec, cette mesure coûterait 20,3 millions de dollars par année au gouvernement, «soit moins de 0,1 % du budget en éducation au Québec», peut-on lire dans un communiqué publié par la CRAIES jeudi.