/sports/hockey/homepage
Navigation

Les Voltigeurs et Dominique Ducharme excités de jouer dehors

Coup d'oeil sur cet article

DRUMMONDVILLE | Après des mois de préparation, c’est enfin ce vendredi soir que les Voltigeurs de Drummondville accueilleront officiellement la visite dans un programme double pour la deuxième Classique hivernale de l’histoire de la LHJMQ.

En date d’hier, environ 65 % des billets s’étaient envolés pour la rencontre inaugurale contre le Phoenix de Sherbrooke présentée en plein centre-ville à la patinoire réfrigérée Victor-Pépin, où un impressionnant stade temporaire de 6000 places a été érigé pour l’occasion. Le lendemain, en après-midi, les Tigres de Victoriaville vivront à leur tour cette expérience unique face aux hôtes.

«C’est certain qu’on est excités. On voit les installations et les gars sont tous pompés! Ce sera toute une expérience pour nous», a lancé le capitaine des Voltigeurs, Nicolas Guay, au sortir du troisième entraînement en plein air de son équipe à la veille du grand jour.

«Ça va être le fun! De voir comment les gradins sont près de l’action, ça va créer une belle ambiance. On aura une belle glace, la température s’annonce assez clémente, c’est parfait. Il ne faut pas trop compliquer les choses et faut s’assurer de bien jouer collectivement et de bien faire les détails», a poursuivi l’entraîneur-chef Dominique Ducharme, qui a dirigé ses troupes hier durant une séance de 90 minutes, interrompue à la moitié pour permettre à la surfaceuse (Zamboni) d’enlever le surplus de neige.

Présentement quatrièmes, les Voltigeurs peuvent toujours espérer finir la campagne au sommet du classement général, de là l’importance d’engranger les points, même dans ce contexte particulier.

Un habitué

Ducharme enfilera tuque et mitaines pour accomplir son boulot une deuxième fois cet hiver après celle du 29 décembre dernier alors qu’il était à la barre d’Équipe Canada junior. Les Américains l’avaient emporté 4-3 en tirs de barrage sous la neige et par un temps très froid devant près de 45 000 spectateurs au New Era Field, à Buffalo.

«Il y avait 45 000 personnes, mais en même temps, on les sentait loin. C’était impressionnant. Certes, les gradins sont moins nombreux ici, mais le fait qu’ils soient proches va créer une belle atmosphère», a assuré celui qui a conduit la formation nationale à la conquête de la médaille d’or quelques jours après la sortie en plein air.

Températures idéales

Dame nature ne devrait pas donner trop de maux de tête aux organisateurs, si l’on se fie aux prévisions d’Environnement Canada. Le mercure devrait osciller autour de -10 °C en début de soirée, vendredi, mais les vents pourraient refroidir davantage les spectateurs dans les gradins. La journée de samedi sera plus chaude alors qu’on prévoit une température de -5°C. La neige pourrait cette fois s’inviter à la fête.

«Jouer à la patinoire dehors, c’est toujours pour pratiquer nos mains et nos feintes, mais là, ce ne sera pas pantoute ça. On va envoyer des rondelles et on va patiner. Pour le froid, je ne crois pas que ce sera un facteur, tu te réchauffes assez vite, mais le soleil m’aveuglait un peu durant l’entraînement», a reconnu Guay, auteur de 22 buts et autant de passes en 51 parties.

Assistances: Un objectif pas tout à fait atteint

DRUMMONDVILLE | L’organisation des Voltigeurs a maintes fois répété depuis l’annonce de la Classique hivernale qu’elle souhaitait ardemment attirer 12 000 personnes au total pour les deux matchs de la LHJMQ. À 24 heures de l’événement, ce pari s’annonce difficile à réaliser.

Si environ 65 % des 6000 sièges disponibles par rencontre ont été vendus pour le duel contre Sherbrooke, il est déjà assuré qu’il y ait plus de 5000 amateurs massés dans les estrades temporaires à la patinoire Victor-Pépin pour le match de samedi après-midi contre Victoriaville, selon les chiffres du directeur des opérations des Voltigeurs, David Boies.

M. Boies refusait toutefois de parler de déception, espérant que les partisans braveront le froid à la dernière minute pour gonfler l’assistance du duel d’ouverture de cette Classique hivernale.

«On va être capable de faire le bilan plus après l’activité, mais on espérait faire deux salles combles, a-t-il rappelé en entrevue au Journal. J’ai hâte de voir réellement ce qu’on va être capable d’annoncer vendredi. Est-ce une déception? Je ne peux pas te le dire, mais j’ai hâte de voir le nombre de personnes vendredi.»

Plus facile un week-end

Les prix unitaires des billets se détaillaient entre 35 $ et 24 $, avec la possibilité aussi d’acheter un forfait donnant accès aux deux rencontres moyennant de verser 36 $. Pour M. Boies, il faut davantage considérer l’heure du premier match plutôt que le coût de l’entrée.

«On a senti que c’était plus facile pour les gens et pour les familles de se déplacer le samedi. L’heure du vendredi a un impact. Puis, l’équipe des Tigres attire à peu près 500-600 personnes de plus pour un match normal au Centre Marcel-Dionne que le Phoenix», a-t-il exposé.

Le budget d’opération pour l’événement s’élève autour de 590 000 $. Advenant le cas qu’il n’y ait aucune salle comble, les Voltigeurs et leurs partenaires (la Ville et la Société de développement économique de Drummondville) subiront-ils des pertes? «Il est encore trop tôt, mais on a eu beaucoup de liquidités grâce aux commanditaires», a expliqué M. Boies, sentant tout de même une effervescence à travers la ville. Le stade temporaire, avec ses immenses gradins verts, est d’ailleurs immanquable au centre-ville.

En vitesse

Vingt hockeyeurs d’âge bantam s’assureront de déblayer la neige pendant les pauses télévisuelles et plus s’il le faut, selon les indications du directeur des opérations de la LHJMQ, Pierre Leduc...

Les Tigres s’exerceront vendredi matin sur la patinoire extérieure. La situation de leur gardien Étienne Montpetit, blessé au bas du corps, est toujours incertaine à l’approche de samedi...

Tant Nicolas Guay qu’Olivier Rodrigue ont passé d’innombrables heures à jouer au hockey à l’extérieur plus jeunes... sur une patinoire aménagée sur leur terrain! Le frère de Nicolas, Patrick Guay, participera aussi à l’événement à ciel ouvert dans l’uniforme des Cantonniers de Magog (midget AAA), qui affronteront dimanche les Gaulois de Saint-Hyacinthe.