/24m/city
Navigation

Montréal prête à baisser le volume pour Saint-Lambert

Prestation du groupe Metallica dans le cadre de la tournée WorldWired au Parc Jean Drapeau.
Martin Chevalier / JdeM Prestation du groupe Metallica dans le cadre de la tournée WorldWired au Parc Jean Drapeau.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal est prête à baisser le volume pour Saint-Lambert, qui se bat en cour pour diminuer le bruit en provenance du parc Jean-Drapeau, et se conformera si nécessaire à la Loi sur la qualité de l’environnement.

La métropole ne veut plus obtenir des ordonnances pour dépasser les limites de bruit, comme le faisait avant l’administration de Denis Coderre.

«Si un règlement en cour demande à la Ville de se conformer plus strictement à la loi, nous allons le faire», a confirmé jeudi le responsable des grands parcs au comité exécutif, Luc Ferrandez.

Il a toutefois reconnu que revoir le nombre de décibels permis sera difficile en raison des exigences des grands festivals et des artistes internationaux.

Présente à ses côtés, Valérie Plante a dit souhaiter que l’on trouve un équilibre dans toute cette saga. «Oui, on veut rétablir les ponts avec les municipalités aux alentours», a dit la mairesse de Montréal.

Pas d’exclusivité pour evenko

Les deux élus étaient de passage au parc Jean-Drapeau pour annoncer la tenue en avril d’une consultation publique sur son avenir et pour souligner le départ de la femme d’affaires Danièle Henkel, qui quittera le même mois la présidence du conseil d’administration de la Société du parc Jean-Drapeau.

Luc Ferrandez a assuré qu’il n’y avait pas d’ententes d’exclusivité avec le promoteur evenko pour l’utilisation du futur amphithéâtre de 65 000 places, actuellement en cours d’aménagement, tout en soulignant que seulement un certain nombre d’entrepreneurs pourront l’opérer.