/news/health
Navigation

Médecins en CHSLD: la CAQ sert un ultimatum à Gaétan Barrette

Le porte-parole en matière de santé, le député caquiste François Paradis.
Photo d'archives, Simon Clark Le porte-parole en matière de santé, le député caquiste François Paradis.

Coup d'oeil sur cet article

La Coalition avenir Québec (CAQ) lance un ultimatum au ministre de la Santé pour qu’il règle une fois pour toutes la disparition de médecins en CHSLD.

Selon le député caquiste François Paradis, cette pratique occasionne un véritable gaspillage de fonds publics.

« Ça engorge les urgences, et en plus ça représente des coûts pour déplacer des aînés comme ça ! De l’amener à l’hôpital, de le ramener ensuite [en CHSLD], ça le diminue dans sa qualité de vie et dans ses conditions de santé », indique le porte-parole en matière de santé, qui donne deux semaines au ministre Gaétan Barrette pour régler le problème avant que ça ne devienne « catastrophique ».

Le Journal révélait vendredi que de plus en plus d’aînés en CHSLD doivent être transférés en ambulance à l’hôpital, que ce soit pour un renouvellement de prescriptions, un ajustement de dose de médication ou même un constat de décès, faute de médecins dans les centres. « Ça dépasse l’entendement, on est dans le n’importe quoi. Il faut que le gouvernement agisse », lance M. Paradis.

Un « flou » pour les médecins

Le « flou » entourant la prise en charge de patients en CHSLD par les médecins expliquerait en partie le problème, selon la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

« Le problème, c’est que les patients en CHSLD, encore aujourd’hui, ne peuvent pas être inscrits par le médecin qui les suit », mentionne le porte-parole de la fédération, Jean-Pierre Dion. De façon générale, les médecins doivent prendre en charge un nombre de 500 patients, sans quoi ils s’exposent à des pénalités financières.

En conférence de presse la semaine dernière, le ministre Gaétan Barrette a toutefois affirmé qu’un patient en CHSLD équivalait à six en cabinet. Cette réglementation n’est par contre pas encore en vigueur.