/news/currentevents
Navigation

Plus de 400 000 $ pour une des victimes qui a survécu à la tuerie de la mosquée

victime attentat mosquee
Photo d'archives Simon Clark Aymen Derbali a reçu à bout portant une balle au menton, trois dans le ventre, une au bras, une près du cœur et une autre qui est toujours coincée dans le haut de son dos dans sa moelle épinière.

Coup d'oeil sur cet article

La campagne de financement lancée pour venir en aide à Aymen Derbali, cet homme qui a reçu sept balles lors de la fusillade de la Grande Mosquée de Québec et qui est maintenant tétraplégique, a dépassé son objectif de 400 000 $.

Lancée par une association musulmane de Toronto sur la plateforme de sociofinancement LaunchGood, la campagne a réussi à amasser plus de 400 500 $.

Le soir de la tuerie, ce père de trois enfants avait tenté héroïquement d’arrêter le tireur. Ce dernier aura finalement été pris en grippe par l’assaillant recevant une rafale de balles.

Tout le monde croyait qu’il était mort, mais Aymen Derbali a survécu et a été sauvé par un chirurgien de l’Hôpital l’Enfant-Jésus. Toutefois, cette attaque lui aura laissé de graves séquelles.

Son état de santé obligera la famille à quitter l’appartement dans lequel elle vit dans le secteur de Sainte-Foy afin de déménager dans une maison qui sera adaptée à la nouvelle condition physique de M. Derbali.

C’est pour que la famille puisse acquérir cette demeure que la campagne de financement avait été mise sur pied.