/lifestyle/family
Navigation

François Morency et Stand up, son chien de tête

François Morency et Stand up, son chien de tête
Photo courtoisie Valérie Gay-Bessette

Coup d'oeil sur cet article

Qui ne connaît pas François Morency ? Humoriste et animateur du dernier gala les Olivier, il anime actuellement la nouvelle émission Ouvrez les guillemets sur les ondes de Radio-Canada. Un fait peut-être moins connu à son propos : il est passionné des chiens huskies et pratique régulièrement du traîneau à chiens au Centre Kinadapt. Il nous présente Stand up, une femelle de race husky âgée de 5 ans.

1. Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir ce chien ?

Les huskies sont mes chiens préférés. Moi, je n’ai pas la vie pour avoir un husky à la maison, avec des journées de tournage de 12 heures. Ce sont des chiens qui demandent énormément de temps et d’exercice. Ils sont souvent abandonnés pour cette raison. Je parrainais déjà un chien du Centre Kinadapt, à Rawdon, où je suis un client très assidu. J’y fais du canicross l’été et du traîneau à chiens l’hiver. Je payais pour son entretien (nourriture, soins de base, frais vétérinaires) et, en échange, j’avais accès au site. Je suis devenu ami avec les propriétaires qui m’ont proposé de baptiser un chiot qui serait le mien chaque fois que je serais là. Chaque fois que j’y vais, elle est mon chien de tête en traîneau. C’est à elle que je donne des directives (aller à droite, à gauche) et elle m’écoute. Il y a un lien entre nous deux. C’est vraiment mon chouchou ! Pour moi, c’est le compromis idéal ; une façon d’avoir accès aux chiens sans avoir la responsabilité au jour le jour.

2. Pourquoi l’avez-vous nommée ainsi ?

Je l’ai baptisée Stand up car il fallait un nom facile à prononcer en anglais comme en français et qui me représentait un peu.

3. Êtes-vous plus « chat » ou « chien » ?

J’aime les deux. J’ai déjà eu des chats quand j’étais chez mes parents, dans le temps, parce que ma mère n’aimait pas les chiens. Tu peux aussi avoir une communication, une complicité avec les chats, mais je préfère les chiens parce que le lien est plus fort. Les chiens ont des aptitudes­­­ qui se rapprochent plus des humains. C’est probablement pour cela qu’il y a des chiens guides et pas de chats guides.

4. Comment décrire en quelques phrases la personnalité de Stand up ?

Stand up est une chienne extraordinaire. Elle est tellement énergique. Elle a une énergie sans fond. Elle est tout le temps sur le 220. Aussitôt que j’arrive, elle est excitée, saute partout. Je dois souvent faire plus d’un trajet de traîneau par jour avec elle quand je suis là, tandis que l’on fait une rotation pour les autres chiens. C’est une chienne de tête infatigable. Elle est incroyable !

5. Racontez-nous un fait cocasse, inusité ou particulier concernant Stand up.

Il est arrivé que je partage des photos de Stand up et que j’en parle sur mon compte Facebook. Ceci a médiatisé le Centre Kinadapt et il y a des gens qui y sont allés pour faire un tour de traîneau à chiens et qui s’intéressent à Stand up. Les gens s’informent et veulent savoir laquelle est Stand up dans la meute de chiens. C’est comme si elle avait un statut de star !

6. Racontez-nous un de ses mauvais coups.

Le fait qu’elle soit constamment excitée et dans une énergie sans fin, c’est sûr que lui mettre son harnais, ce n’est pas toujours de la tarte parce qu’elle saute sur nous, bouge tout le temps, nous lèche la face. Donc, attacher son harnais, ce n’est pas évident. Il faut accepter son affection... rugueuse ! Ceci dit, une fois que le harnais est en place, c’est un charme.

7. Quelle est son activité préférée ?

Aucun doute qu’elle adore se promener dans la forêt, sur les sentiers, et être le chien de tête en traîneau. Même en laisse, dans la forêt, elle est heureuse. L’été, je la promène aussi dans les sentiers avec moi, en canicross. Elle est toujours willing, même quand les autres chiens sont un peu amortis par la chaleur.

8. Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’obtenir cet animal ?

J’ai beaucoup appris sur les huskies en faisant du traîneau là-bas. C’est une race de chien que je connaissais peu ou pas avant de m’intéresser à cette activité et à cet endroit. Ce sont des chiens qui ont parfois tendance à faire des fugues­­­, ils sont nomades de nature, même quand ils sont heureux.

9. En quoi votre animal peut être une source d’inspiration pour vous ?

Stand up me permet de m’évader dans le calme de la nature. J’habite en ville, donc ça dépayse et c’est ressourçant. Les animaux, en soi, les chiens particulièrement, ont une acceptation sans condition. Quand on parle d’amour inconditionnel, c’est un animal envers son maître. C’est ça qui est beau. Ils sont toujours contents de te voir, ils se foutent de quoi tu as l’air, ils vont être sensibles à tes humeurs. Avec un animal, tu n’es pas dans le compromis. Ce n’est pas pour rien que les chiens sont utiles pour les autistes. Il y a une beauté dans la pureté du sentiment, je trouve.

10. Auriez-vous un conseil pour ceux qui voudraient adopter des chiens ?

Il faut d’abord faire des activités avec eux pour voir tout ce que ça implique avant d’adopter. Il faut être responsable et être en mesure d’offrir au chien ce dont il a besoin.