/weekend
Navigation

La musique du cœur

Kent Nagano
Photo Julia Marois Kent Nagano

Coup d'oeil sur cet article

Dans les jours à venir, les roses, le chocolat et les sorties galantes seront à l’honneur. Dans cet esprit festif, les concerts ne manqueront pas, comme celui du chef d’orchestre Kent Nagano et son Mahler, Marc Hervieux, avec la Sinfonia de Lanaudière en quatre temps et le pianiste Alexandre Tharaud. À vous de choisir !

Mercredi 14 février, le jour de la Saint-Valentin, à la Maison symphonique, le chef d’orchestre Kent Nagano vous convie à une soirée très spéciale. En plus de l’intense Symphonie no1 en ré majeur de Mahler, plus connue sous le nom de Titan, vous irez faire un voyage en Perse.

Alexandre Tharaud
Photo courtoisie
Alexandre Tharaud

Cœurs ­amoureux

Avec le contrebassiste solo de l’OSM Ali Yazdanfar, vous découvrirez la création pour contrebasse et orchestre ­inspirée par la culture perse.

En ouverture, il y aura place à la tendresse avec le Prélude de l’acte 1 tiré du Lohengrin de Wagner. En reprise le jeudi à 20 h. Si vous ne pouvez être présent, un autre cadeau est possible, les 21, 24 et 25 février.

Sous le signe de Mozart et de Beethoven, vous pourrez voir le grand chef néerlandais Edo De Waart dirigeant le brillant pianiste Christian Zacharias. Pour tous les cœurs amoureux, le ténor Marc Hervieux fera revivre les grandes heures de la chanson française avec la Sinfonia de Lanaudière. Sous la direction du chef Stéphane Laforest, vous retrouverez au programme les classiques de Jacques Brel, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Michel Sardou et Francis Cabrel. Le 11 février à 14 h, au Théâtre Hector-Charland de l’Assomption, le 18 février à 20 h au centre culturel de Joliette, puis le 20 mars au Théâtre du Vieux-Terrebonne et le 6 mai au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme.

Claudio Arrau

Kent Nagano
Photo courtoisie

★★★★★

Récitals 1954, 1960, 1963 – SWR Music|Naxos 5 CD

En cette veille de la Saint-Valentin, nous vous proposons un cadeau somptueux qui ne grèvera pas vos finances.

Offert dans un joli boîtier, le pianiste chilien Claudio Arrau déploie tout son art. Longtemps offert sous le format vinyle, donc presque introuvable, cette série de concerts fait l’objet d’un bon travail de fond, malgré les petits bruits.

En plus de cinq heures, tout est là, sous la forme d’une leçon de piano particulièrement magistrale, avec une poésie qui nous cloue à notre fauteuil. Nous retiendrons le tout Chopin.

3 concerts à surveiller

12 février 19 h 30

Salle Bourgie du Musée des Beaux-arts de Montréal

  • Le voyage d’hiver
  • Schubert
  • Ina Bostridge, ténor
  • Julius Drake, piano

16 février 19 h 30

Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal

  • Les Violons du Roy
  • Œuvres de Haendel, Bach et Bloch
  • Sous la direction de Leonardo ­Garcia Alarcon

23 février 19 h 30

Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal

  • En collaboration avec l’exposition Napoléon, L’écho des batailles
  • Œuvres de Jadin, Dussek et Steibelt
  • Daniel Propper, pianiste