/sports/hockey/canadien
Navigation

Le mur Rinne

Le Tricolore s’incline 3 à 2 en tirs de barrage

Coup d'oeil sur cet article

Brendan Gallagher a un cœur gros comme le Centre Bell. Dans cette misérable saison, le petit ailier droit n’a jamais abandonné. Avec la visite de P.K. Subban et des Predators de Nashville, il désirait encore plus la victoire. C’était visible à un kilomètre à la ronde.

Gallagher n’a pas réussi sa mission. Les Predators ont trouvé une autre façon de l’emporter en s’imposant 3 à 2 en tirs de barrage contre le Canadien, samedi au Centre Bell.

Mais Subban n’a pas été la grande étoile de cette rencontre. Pekka Rinne a pratiquement battu le CH à lui seul avec 47 arrêts, dont 10 lors de la prolongation à trois contre trois.

En tirs de barrage, le grand gardien finlandais a bloqué coup sur coup les Paul Byron, Jonathan Drouin et Max Pacioretty.

« Rinne est un très bon joueur pour les Preds depuis ses débuts dans la LNH et il n’était pas différent contre nous, a noté Gallagher. Il a réalisé de gros arrêts. Nous avons eu plusieurs chances. C’est un gardien d’élite et il a joué comme un gardien d’élite. »

Cinglant envers Subban

Gallagher avait déjà quatre nouveaux points de suture au visage, tout juste au-dessus de l’œil droit. En deuxième période, le numéro 11 a tenté de renverser Subban avec une mise en échec derrière le filet de Rinne, mais il a atterri sur le bâton de son coéquipier, Artturi Lehkonen.

Il n’y avait pas d’amour entre Gallagher et Subban. Et c’était la même histoire lors de la visite du Tricolore à Nashville le 22 novembre dernier.

Après le match, Gallagher n’avait pas trop le goût de parler de son ancien coéquipier. Auteur du premier but de la rencontre en deuxième, le fougueux ailier a parlé aux joueurs des Predators et leur a lancé un sourire avant de retourner à son banc. Il visait probablement Subban.

« Je ne sais pas pourquoi vous me posez une question sur P.K., les Predators ont plusieurs bons joueurs, a-t-il répliqué. Je ne sais pas. Il a fini -1 dans ce match. Nous avons perdu. Ils ont une bonne équipe et un bon gardien avec Rinne. Ils ont aussi de bons défenseurs avec Josi, Ellis et Ekholm. Ils ont également de bons attaquants. Ils peuvent te faire mal. »

Après cette première réponse, Gallagher s’est encore mordu les lèvres lorsque questionné sur ses altercations avec le numéro 76.

« Je suis toujours intense, a-t-il dit. Il y a eu des batailles avec Subban, mais il parlait beaucoup. C’est ce qu’il fait. Vous cherchez à faire une histoire avec Subban. J’aime mieux me concentrer sur notre équipe. Nous avons perdu malgré un bel effort. Je ne sais pas pourquoi vous me parlez de lui, c’est ce qu’il veut. Il aime assez parler de lui. Je le laisserai le faire. Je sais qu’il vous donnera assez de bonnes phrases. Je ne souhaite pas l’aider. »

Visiblement, Gallagher n’a pas sa carte de membre du fan-club de Subban.

Pour son unique passage à Montréal cette saison, Subban a joué près de 27 minutes, mais il n’a pas inscrit son nom sur la feuille de pointage. Applaudi en début de rencontre, l’Ontarien a essuyé des huées dans les derniers instants. S’il connaît une très bonne saison, le flamboyant défenseur a trop cherché à en faire contre son ancienne équipe, perdant la rondelle à plusieurs reprises.

Ellis tranche

À égalité 2 à 2 après une prolongation endiablée, Ryan Ellis a marqué l’unique but en fusillade. Le petit défenseur a déjoué Carey Price d’un tir haut.

Scott Hartnell et Kevin Fiala ont obtenu les buts des gagnants en temps réglementaire. Gallagher, avec son 20e de la saison, et Jonathan Drouin ont répliqué pour les locaux. Drouin a créé l’égalité alors qu’il restait seulement 74 secondes à la rencontre.

« Nous avons joué un bon match, mais nous avons affronté l’un des cinq meilleurs gardiens de la LNH en Rinne, a résumé Drouin. Encore une fois, nous n’avons pas assez marqué de buts. Avec P.K. qui revenait en ville, c’était une motivation de plus. »

Au centre d’Alex Galchenyuk et de Nikita Scherbak, Drouin a connu une bonne rencontre. Scherbak a été l’un des attaquants les plus menaçants avec quatre tirs.


► Le CH (22-26-7) partira lundi pour un voyage de quatre rencontres. Il y aura des arrêts à Denver, à Glendale (Arizona), à Las Vegas et à Philadelphie.

+
Gallagher
Il a marqué son 20e but de l’année, il a dérangé P.K. Subban et il cachait la vue de Pekka Rinne sur le but égalisateur de Drouin en fin de troisième.
-
Pacioretty
Max Pacioretty n’a pas connu une rencontre horrible. Mais il est incapable de marquer en tirs de barrage. Il est zéro en quatre cette saison.
2
F
3
Première période
Aucun but.
Punitions: Forsberg (Nas) 10:21, Alzner (Mon) 14:50, Emelin (Nas) 17:37.
Deuxième période
1-Mon: Brendan Gallagher (20) (Lehkonen) 8:35 2-Nas: Scott Hartnell (8) (Bonino) 16:22
Punitions: banc (Mon) (purgée par Scherbak) 6:17, Johansen (Nas) 18:25, Hartnell (Nas) 18:25, Schlemko (Mon) 18:25.
Troisième période
3-Nas: Kevin Fiala (18) (Johansen, Arvidsson) 12:19 4-Mon: Jonathan Drouin (8) (Petry, Lehkonen) 18:46
Punitions: Punition: Lehkonen (Mon) 8:12.
Prolongation
Aucun but.
Punitions: Aucune punition.
Fusillade
Nashville gagne par 1-0. Nashville (1): Ellis (but). Montréal (0):
Tirs au but
Nashville 5 - 12 - 13 - 2 - 32 Montréal 9 - 17 - 13 - 10 - 49
Gardiens:
Nas: Pekka Rinne (G, 28-8-4). Mon: Carey Price (PP, 15-20-5).
Avantages numériques:
Nas: 0 en 3, Mon: 0 en 3
Arbitres:
Kendrick Nicholson, Trevor Hanson.
Juges de lignes:
Darren Gibbs, James Tobias.
ASSISTANCE:
21 302.
Ryan Ellis
Pekka Rinne
★★
Brendan Gallagher
★★★