/sports/hockey/canadien
Navigation

Personne n’a oublié P.K.

Encore une fois, le défenseur des Predators a été le centre d’intérêt

Personne n’a oublié P.K.
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de ces joueurs qui marquent tellement la communauté dans laquelle ils ont évolué qu’ils constituent une attraction même après leur départ.

Il y a plus d’un an et demi que Marc Bergevin a échangé P.K. Subban à Nashville. Pourtant, son passage dans la métropole est souligné en grande pompe depuis deux jours. Samedi, lors de l’entraînement matinal des Predators, un nombre inhabituel de spectateurs a été admis à l’intérieur de l’enceinte du Centre Bell.

Ryan Ellis a esquivé la tentative de mise en échec de Brendan Gallagher.
Photo AFP
Ryan Ellis a esquivé la tentative de mise en échec de Brendan Gallagher.

La présence du P.K. Crew, une trentaine d’amateurs montréalais portant tous des chandails de leur joueur favori, s’est voulue un bel aperçu de l’effervescence qui a entouré la venue de l’ancien défenseur du Tricolore.

« J’ai pris des photos, j’ai signé des autographes. J’ai eu droit à beaucoup de mots de bienvenue, de poignées de main et de câlins, a raconté l’Ontarien à sa sortie de la patinoire. C’est plaisant de sentir ce soutien (des partisans). D’ailleurs, je l’ai toujours ressenti. Dès le premier jour, lorsque le Canadien m’a repêché, je n’ai jamais eu à m’en inquiéter. »

Ryan Johansen a montré son mécontentement à Charles Hudon après que le joueur du Canadien s’en soit pris à P.K. Subban.
Photo agence qmi, joël lemay
Ryan Johansen a montré son mécontentement à Charles Hudon après que le joueur du Canadien s’en soit pris à P.K. Subban.

Touché par ses coéquipiers

Évidemment, l’athlète de 28 ans s’est de nouveau assuré de rendre à la communauté cette appréciation qu’elle lui réserve. Comme il l’a fait lors de son premier retour à Montréal, la saison dernière, Subban a passé quelques heures à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Cette fois, il était accompagné d’une demi-douzaine de ses coéquipiers.

Des amateurs ont exprimé leur admiration pour P.K. Subban durant la période d’échauffement d’avant-match.
Photo agence qmi, joël lemay
Des amateurs ont exprimé leur admiration pour P.K. Subban durant la période d’échauffement d’avant-match.

« Ils se sont portés volontaires pour m’accompagner. J’étais très excité et touché par cette initiative. Voir (Roman) Josi jouer au mini-hockey avec les enfants, c’était magnifique, a-t-il expliqué. C’était un jour spécial. Ce sont des sentiments équivalents à la journée où j’ai annoncé mon implication auprès de l’hôpital. »

Sauf que lors de cette journée de septembre 2015, aucun de ses coéquipiers du Canadien n’était présent à cette conférence de presse...

Carey Price a réussi à immobiliser la rondelle avant que Viktor Arvidsson ne puisse s’en emparer.
Photo AFP
Carey Price a réussi à immobiliser la rondelle avant que Viktor Arvidsson ne puisse s’en emparer.

Esprit d’équipe solide

À n’en point douter, la présence des Josi, Scott Hartnell, Ryan Johansen, Anthony Bitetto, Nick Bonino et Matt Irwin prouve que les liens sont très solides à l’intérieur du vestiaire des Predators.

« C’est un bon groupe de gars. Il y en a, comme Hartnell et Bonino, avec qui je n’ai pratiquement pas joué. Félicitations à la direction pour avoir amené ces joueurs d’équipe dans notre vestiaire. »

Une reconnaissance réciproque de la part de Johansen.

« C’est incroyable ce qu’il fait pour cet hôpital et pour la ville de Montréal. Comme coéquipiers et amis, nous voulions lui montrer notre solidarité en visitant l’hôpital avec lui », a mentionné l’attaquant des Predators.

« P.K. est formidable avec les jeunes. Il est un naturel, il réussit à les faire rire et il les encourage. Il était beau à voir, il est un modèle », a-t-il ajouté.