/lifestyle/hangout
Navigation

Portes ouvertes à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Pour souligner son 50e anniversaire, l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) a ouvert ses portes à la population samedi.

L’invitation a fait plusieurs heureux alors que les gens ont commencé à faire la file très tôt en matinée. La foule était bienvenue parce que l'ITHQ fait face à un défi de taille.

«Le défi que nous avons est de retenir nos étudiants. Souvent, quand ils commencent à travailler, le milieu manque tellement d'employés qu'il les prend avant qu'ils aient fini de diplômer», explique Pierre Schetagne, directeur associé de l’ITHQ.

Quelque 70 % des restaurateurs sont aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre. Certains doivent même aller jusqu'à fermer leurs portes temporairement à cause d'un manque de personnel en cuisine.

«Je fais beaucoup de conférences dans les écoles à travers la province et je me rends compte qu’on va avoir une belle relève culinaire. Le problème va être arrangé sous peu, je crois», indique Bob le Chef.

Les diplômés qui se lancent en affaires ont aussi leur lot de difficultés. Selon l'Association des restaurateurs du Québec, sept restaurants sur dix survivent moins de cinq ans.

«C’est malheureusement le côté un petit peu noir, mais tout le monde peut ouvrir et on donne la chance au coureur. Malheureusement, il y a beaucoup de gens qui, des fois, ne font pas bien les calculs», ajoute pour sa part le cuisinier et enseignant à l’ITHQ, Pasquale Vari.

L'avenir de l'industrie passe entre autres par le recrutement. La journée portes ouvertes se veut justement un moyen de séduire de futurs étudiants.