/sports/hockey/canadien
Navigation

Hockey féminin: le Canada devra être prêt

Hockey féminin: le Canada devra être prêt
AFP

Coup d'oeil sur cet article

GANGNEUNG | Si on avait un petit conseil à donner aux Canadiennes, c’est d’arriver bien préparées pour leurs prochains matchs contre les Finlandaises et les Américaines.

Ces deux équipes s’affrontaient en lever de rideau du tour préliminaire du groupe A, et on a pu s’apercevoir que leurs vacances étaient finies.

Les Américaines ont eu une petite frayeur quand les Finlandaises ont inscrit le premier but avec quelques secondes à faire au premier tiers. Mais elles sont parvenues à revenir de l’arrière en inscrivant les trois derniers filets du match, le dernier dans une cage déserte.

On pensait que les Finlandaises allaient être embouteillées dans leur zone comme les automobilistes dans le secteur de l’échangeur Turcot, mais ce ne fut pas le cas. Non, elles ont offert une très belle opposition. Faut pas les compter pour battues d’avance, ces Finlandaises.

Les Américaines ont dominé au chapitre des tirs au but (42 contre 24) mais la gardienne finlandaise Noora Rati a sorti quelques lapins de son chapeau.

Sûres d’elles

On ne sait pas trop si c’est Donald Trump qui déteint sur elles. Toujours est-il qu’elles se promènent pas mal le nez en l’air, les Américaines. Il n’était pas question de donner le crédit à leurs adversaires de leur avoir tenu tête.

«Nous avons entamé la rencontre un peu nerveusement, voilà tout», a raconté Kendall Coyne, auteure du deuxième but américain en avantage numérique.

«Nous étions peut-être trop excitées de commencer le tournoi olympique. Nous n’étions pas nous-mêmes.»

«Maintenant que le premier test est chose du passé, on est prêtes à aller de l’avant.»

Selon pas mal d’experts qui gravitent autour du hockey féminin international, ce sont les Américaines qu’on doit favoriser pour remporter l’or olympique.

Ça leur est peut-être monté un peu à la tête. Toujours est-il que les joueuses l’ont dit et redit à s’en faire vomir: elles veulent ramener l’or aux États-Unis, oubliez le reste. Et elles ont l’air pas mal sûres de leur affaire...