/en5minutes
Navigation

[PHOTOS] 15 choses que j’ai vues à l’événement «Science au féminin»

Coup d'oeil sur cet article

Saviez-vous que le 11 février est la Journée internationale des femmes et des filles de science?

Pour souligner l’occasion, le Centre des Sciences de Montréal a organisé l’événement «Science au féminin», regroupant une vingtaine d’organisations à vocation scientifique, dont certaines s’adressant spécifiquement à la gent féminine.

Événement d’abord familial, En 5 Minutes est allé sur les lieux pour voir comment on parle de sciences aux enfants - et à leurs parents!

Qu’est-ce qu’on a vu à la journée «Science au féminin»?

Un appareil pour fabriquer des comprimés

Hélène Laurin

L’équipe de Pharmabio Développement était là pour expliquer les 25 métiers reliés au domaine pharmacologique.

Des petits robots faits à partir de cubelets

Hélène Laurin

Assemblés selon divers défis, les cubes se déplaçent, jappent, s’illuminent et bien d’autres. Le tout est animé par l’organisme Folie Technique de l’école Polytechnique Montréal.

Des filles qui codent

Hélène Laurin

Apprendre à coder s’avérera probablement un acquis essentiel dans un futur rapproché­. Pourquoi ne pas introduire les enfants au code informatique tout de suite? C’est la mission de Kids Code Jeunesse.

Un calembour

Hélène Laurin

C’est écrit «Ratons» et il y a la photo d’un raton-laveur. OK.

Des circuits électriques

Hélène Laurin

J’ai pu construire un capteur de résistance avec l’aide de l’atelier GenieMob.

Un hibou!

Hélène Laurin

Mais quel oiseau majestueux! Deux filles de Faucon-Éduc étaient là pour nous en apprendre davantage sur les oiseaux de proie du Québec.

Un vrai robot

Hélène Laurin

Inutile de dire qu’il était un aimant à enfants.

Une image capotée raide

Hélène Laurin

Ces images sont générées par une intelligence artificielle qui a appris à restituer le style de différentes murales à Montréal, le tout programmé par les bons soins d’Element AI.

Un sabre laser (genre)

Hélène Laurin

Cette flashlight du futur faisait partie d’une installation pour faire découvrir la réalité virtuelle aux visiteurs.

David Saint-Jacques

Hélène Laurin

En photo seulement. Hélas.

Une boîte de Petri avec des mini-crustacés

Hélène Laurin

On appelle ces minuscules crustacés des daphnies, ou encore des puces d’eau. Elles servent à surveiller la santé des cours d’eau.

Un aquascope

Hélène Laurin

On dirait une bouée, mais cet appareil sert plutôt à regarder sous l’eau. Le fond de l’aquascope est fait d’un matériel transparent. En l’enfonçant dans l’eau et en regardant par l’embout noir sur le dessus, on peut voir ce qu’il y a sous l’eau sans mouiller nos beaux cheveux de princesse.

De l’écrasage de kiwis

Hélène Laurin

Animé par le Centre SÈVE, cet exercice bien défoulant permettait d’extraire l’ADN du kiwi.

Un toutou qui fait de la météo

Hélène Laurin

Les superordinateurs de Services partagés du gouvernement du Canada sont plus rapides que des guépards et ils servent à prédire la météo (entre autres!).

Un miscroscope

Hélène Laurin

Y a-t-il un meilleur symbole pour exprimer toute la précision nécessaire pour faire de la recherche sur le cancer, comme celle réalisée à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l’UdeM?

 

Même si les femmes commencent à peine à faire leur place dans les domaines scientifiques, les efforts pour attirer les filles dans diverses disciplines de science doivent continuer, ne serait-ce que pour poursuivre l’élan, et aussi pour combler l’écart qui subsiste toujours.

C’est la première fois que cet événement est organisé au Centre des Sciences de Montréal, mais vu la popularité de l’événement, gageons que ce n’est pas la dernière!


En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.