/sacchips/zonepolcan
Navigation

D’après Steven Blaney, «les libéraux font pleurer les bébés»

D’après Steven Blaney, «les libéraux font pleurer les bébés»
Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le député conservateur de Lévis-Bellechasse Steven Blaney a réussi à politiser les pleurs d’un bébé pendant la période des questions lundi à Ottawa.

Alors qu’il commençait sa question sur le chantier naval Davie à la toute fin de la séance, Steven Blaney a perdu patience lorsqu’il a entendu des pleurs de bébé pendant qu’il parlait.

«Je m’excuse, c’est le bébé... les libéraux font pleurer les bébés, monsieur le président. Ça me déconcentre!»

Il a ensuite poursuivi la lecture de sa question où l’on pouvait entendre les réactions mitigées des autres députés qui étaient même plus bruyantes que les cris du petit bébé.

La maman prend la remarque avec humour

L’enfant était celui de la députée du Bloc québécois Marilène Gill, né en septembre dernier. Au lendemain de sa naissance, elle confiait au Journal vouloir emmener son petit dernier aussitôt que possible à la Chambre des communes. Les élus n’ont pas le droit à des congés parentaux, car ils ne contribuent pas à l'assurance-emploi.

Mais aujourd’hui, elle prend la remarque du député conservateur avec humour. «La saison de la grippe est forte cette année. Ulysse, ce sont les réponses du gouvernement sur le dossier de la Davie qu’il prend en grippe.» Toutefois, elle a tout de même quitté la Chambre avec son bébé sur-le-champ.

D’autres députés l’ont trouvé un peu moins drôle. Comme Mary Ng et Richard Hébert, tous deux des libéraux, qui avaient de la difficulté à contenir leur dégoût.

La Zone PolCan est un rapport quotidien sur l’actualité fédérale, racontée à notre manière. C’est pour nous l’occasion de vous faire vivre la politique autrement.