/news/green
Navigation

La neige est son terrain de jeux

La neige est son terrain de jeux
Photo Courtoisie Jeannot Rioux

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | Armé de ses raquettes, de son compas et de ses croquis, un artiste de la Gaspésie, Jeannot Rioux, marche des heures pour réaliser de gigantesques œuvres d’art dans la neige, qu’il peut ensuite capter en photo.

L’artiste de Gaspé est adepte depuis 2013 du «land art», qui consiste à faire des œuvres de grande ampleur dans la nature.

Il peut marcher en raquettes une dizaine d’heures pendant deux jours pour réaliser ses gigantesques œuvres dans la neige, qui font jusqu’à 450 pieds de diamètre. Il en a fait une vingtaine depuis cinq ans, mais prévoit en faire plus maintenant qu’il est à la retraite.

La neige est son terrain de jeux
Photo Courtoisie Jeannot Rioux

«Ma première œuvre a été un petit cœur à la St-Valentin, sur le bord de l’eau. On commençait léger», se souvient Jeannot Rioux.

L’artiste prépare d’abord un croquis sur papier, avant de s’élancer. «Je passe ma journée à compter les pas que je fais. La première journée, c’est la base, c’est de faire les premières lignes, ensuite on remplit avec des pas de raquettes», dit-il.

La cerise sur le sundae pour celui qui est aussi photographe est d’immortaliser son œuvre avec son appareil. Il utilisera d’ailleurs bientôt un drone pour rendre ses photos plus spectaculaires.

La neige est son terrain de jeux
Photo Courtoisie Jeannot Rioux

«À force d’en faire, on développe des techniques, des rythmes de marche, des façons de positionner les raquettes pour créer la bonne ombre. Quand tu fais ton dessin, tu as une idée du résultat, mais tu ne le vois pas. La récompense de ton effort, c’est quand tu montes en hauteur et que tu l’observes», ajoute Jeannot Rioux.

Ses œuvres font référence aux principaux éléments, la terre, l’air, l’eau et le feu.

Art éphémère

Le résultat de son travail est toutefois très court, en raison des conditions météo. «Souvent, c’est le temps de prendre la photo. Tout l’art nature c’est quelque chose d’éphémère, par exemple, le temps d’une marée pour ceux qui en font sur le sable. Ici, c’est le temps d’une tempête de neige», indique Jeannot Rioux.

Celui-ci reçoit beaucoup de commentaires positifs des résidents de la Gaspésie qui apprécient son travail. «C’est pur, c’est simple, on a tellement besoin de choses neutres et belles. C’est un beau coup d’œil à la nature», conclut l’artiste.