/news/politics
Navigation

L'ex-chef du Parti conservateur de l'Ontario chercherait à discréditer ses accusatrices en se basant sur la modification de leur version des faits

L'ex-chef du parti conservateur de l'Ontario, Patrick Brown.
Photo d'archives Agence QMI L'ex-chef du parti conservateur de l'Ontario, Patrick Brown.

Coup d'oeil sur cet article

L'ancien chef du Parti conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, s'est entouré d'une équipe pour tenter de discréditer les deux femmes qui l'accusent d'inconduite sexuelle, a rapporté CTV News mardi soir.

Selon la chaîne télévisée, qui avait réalisé des entrevues avec les deux femmes à la fin janvier, le politicien s'est entouré d'experts, incluant un enquêteur public et des spécialistes en relations publiques, afin de tenter de démonter les témoignages de ses deux accusatrices.

Ces allégations avaient forcé le chef du Parti conservateur de l'Ontario à démissionner, à peine quelques mois avant les élections provinciales, et ce, alors que son parti se trouvait en tête des sondages.

Les deux victimes présumées de Patrick Brown ont affirmé que l'homme aurait cherché à les agresser alors qu'il était député fédéral pour le Parti conservateur. L'une a affirmé que le politicien avait laissé tomber ses pantalons devant elle et lui avait demandé une fellation.

Interrogée par CTV News, la présumée victime a maintenu sa version des faits, malgré les dénégations de Patrick Brown, qui s'est tourné vers les réseaux sociaux dimanche dernier pour tenter de discréditer certains des faits avancés par ses accusatrices.

Cependant, elle a modifié sa version. Elle affirme maintenant qu'elle était d'âge légal pour consommer de l'alcool et qu'elle n'était plus à l'école secondaire.

Patrick Brown donnera sa version des faits lors d'une première entrevue depuis sa démission mercredi, sur les ondes de Global News. «Je n'ai pas quitté ma maison. Je ne voulais pas voir personne», peut-on l'entendre dire dans un court extrait où il affirme être victime d'un «assassinat public».

Sa démission a entraîné le Parti conservateur de l'Ontario dans une course à la chefferie. Caroline Mulroney, Doug Ford et Christine Elliott briguent actuellement le poste de chef. Les résultats seront annoncés le 10 mars.