/24m
Navigation

Dans les trippes

Bloc théatre scène humour spectacle cinéma
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Cela fait 10 ans que je suis humoriste. On m’a posé un tas de questions depuis le début de ma carrière. Sur l’humour, sur mon look, sur mon attitude mon écriture. Mais celle qu’on me demande souvent «Tu fais quoi comme style d’humour?» Je ne sais jamais vraiment quoi répondre à cette question, parce que je n’aime pas me définir avec un seul style. J’aime faire de l’humour d’observation, mais j’aime aussi jongler avec l’anecdote. Sans oublier le one liner. Je suis plutôt versatile

Depuis environ 2 ans par contre mon style est de plus en plus engagé. Je ne sais pas si c’est l’âge, la maturité, le fait que je sois devenu père ou un mélange de tout ça, mais on dirait qu’il y a quelque chose qui bouillonne en moi, qui n’était pas là-avant.

Un mélange de consternation, de doute et de rage. Je regarde autour de moi et je me demande vraiment pourquoi il y a si peu de rébellion? Comment est-ce possible que même si nous sommes littéralement ensevelis sous les mensonges et les trahisons. Même si jour après jour on apprend qu’un nouveau congloméra nous volent, qu’un politicien a usé de son pouvoir pour abuser de notre bonne foi et même que des épiceries nous volent de l’argent en trafiquant le prix du pain... DU PAIN!!! Nous on reste là, tranquille, docile, comme de gentil petits agneaux.

Je m’inclus là-dedans. Ce n’est pas parce que j’ai écrit quelques numéros plus engagés que je suis Che Guevara pour autant. Moi aussi, même si je chiale, je fini par payer la facture et retourner brouter dans mon pâturage.

Peut-être que si mon style dérive de plus en plus vers la dénonciation, c’est parce qu’au fond de moi je me dis que l’humour peut-être un bon lubrifiant social. Il n’y a rien de pire que d’être avec quelqu’un qui nous fait la moral sur tel ou tel sujet comme si il détenait la science infuse. Par contre si un humoriste réussi à me faire rire et réfléchir en même temps, j’ai un peu plus envie de me pencher sur la question.

Je ne crois pas pour autant que les humoristes détiennent LA solution, loin de là. Notre job est encore et avant tout de vous faire rire.

Je crois que mon style est le suivant, pouvoir rire de tout. Je suis un fervent défenseur de la liberté d’expression et je crois fermement qu’il est possible de rire d’absolument n’importe quoi. Mon humour est simplement celui qui vient des tripes. Et c’est surement pour cela que j’ai tant de difficulté a me qualifié, car mes tripes ne sont pas toujours habité par les mêmes tourments.

Peut-être que dans quelques années j’aurais complètement changé. Mes tripes seront peut-être remplis par un désir de folie et d’absurde, qui sait. D’ici là, je vais continuer de faire mon petit révolutionnaire de banlieue. Crédible? Je ne sais pas. Pertinent? Peut-parfois. Honnête avec ce que je ressent? Oui, complètement.