/entertainment/music
Navigation

Hedley ne chantera pas aux Juno Awards

Le chanteur de Hedley, Jacob Hoggard
Photo WENN.com Le chanteur de Hedley, Jacob Hoggard

Coup d'oeil sur cet article

Visé sur Twitter par des allégations d’inconduites sexuelles impliquant des adolescentes, le groupe canadien Hedley ne chantera pas, comme c’était prévu, à la remise des prix Juno, à la fin mars.

L’organisation en a fait l’annonce sur les médias sociaux, mercredi après-midi, disant avoir pris cette décision conjointement avec la formation.
 
Par contre, la tournée canadienne Cageless se poursuit. Les concerts à la Place Bell de Laval, le 21 février, et au Centre Vidéotron de Québec, le 26 février, auront lieu, a indiqué Universal Music, la maison de disques de Hedley.
 
Sous le mot-clic #OutHedley2K18, plusieurs internautes ont affirmé sur Twitter, depuis lundi soir, avoir subi des attouchements, avoir été harcelées, et invitées à boire de l’alcool avec le groupe. Elles disent aussi que les musiciens auraient eu des relations sexuelles avec des admiratrices mineures. 
 
Le chanteur Jacob Hoggard se serait déjà mis nu devant de jeunes fans. Certaines dénonciatrices affirment qu’elles n’avaient que 14 ans lorsqu’auraient été commis les gestes inappropriés.
 
« Ces allégations sont tout simplement sans fondement et n’ont pas été prouvées », a rétorqué le groupe, dans une déclaration publiée sur sa page Facebook, mercredi.
 

Hedley, qui affirme encourager et respecter le mouvement #metoo, a reconnu avoir mené par le passé une vie qui comprenait « certains clichés du rock and roll », mais qu’il « y a toujours eu une ligne que nous n’avons jamais franchie ».

Twitter s’emballe
 
Le mouvement de dénonciations a été initié par une utilisatrice de Twitter, @_cndnpsycho. Elle a offert à d’autres admiratrices de partager leurs histoires avec Hedley avec elle, sous le couvert de l’anonymat. Elle les a ensuite
publiées sur son compte Twitter.
 
Une photographe, Kelsey Gie, a pour sa part accusé à visage découvert Jacob Hoggard de lui avoir empoigné l’entrejambe lorsqu’elle avait 16 ans.
 
Si plusieurs femmes ont joint le mouvement, de nombreux fans du groupe défendent ses membres bec et ongles et accusent les plaignantes de mentir.