/news/politics
Navigation

La CAQ lance un outil pour mesurer sa promesse de baisse de taxes scolaires

Periode des questions
Photo d'archives Simon Clark «On veut donner l'heure juste aux Québécois», a lancé le porte-parole de la CAQ en matière d'éducation, Jean-François Roberge.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que François Legault tente d'amener Philippe Couillard sur le terrain des taxes scolaires depuis la mi-janvier, voilà que sa formation politique lance un nouvel outil pour mesurer la baisse de taxe scolaire si la CAQ est portée au pouvoir en octobre prochain.

«On veut donner l'heure juste aux Québécois, a lancé le porte-parole de la CAQ en matière d'éducation, Jean-François Roberge. On va réduire le fardeau fiscal. On va faire en sorte d'ajouter de l'argent dans le réseau de l'éducation pour compenser ces coupures.»

Le site web lancé par la CAQ ne prend toutefois pas en considération la promesse de baisses de taxes scolaires proposées par le gouvernement libéral. Celle des libéraux consiste à utiliser le même taux de taxation dans chacune des régions administratives du Québec alors que la CAQ propose d'utiliser un seul taux pour l'ensemble du Québec.

TVA Nouvelles a utilisé ses propres chiffres et ses propres calculs pour comparer les deux promesses.

La promesse de la Coalition avenir Québec est estimée à 1,4 milliard de dollars, soit deux fois plus chère que celle des libéraux.