/finance/business
Navigation

Le nouveau Simons des Galeries de la Capitale dévoile ses secrets

L’établissement ouvrira ses portes le 15 mars

Une partie du stationnement du nouveau magasin Simons des Galeries de la Capitale, à Québec, sera recouverte de pas moins de 1020 panneaux solaires à double face.
Photo Jean-François Desgagnés Une partie du stationnement du nouveau magasin Simons des Galeries de la Capitale, à Québec, sera recouverte de pas moins de 1020 panneaux solaires à double face.

Coup d'oeil sur cet article

Le compte à rebours est commencé en vue de l’ouverture du nouveau magasin Simons des Galeries de la Capitale, à Québec, qui ouvrira ses portes le 15 mars prochain.

Les médias ont été convoqués jeudi, à 10 h, pour une visite des lieux. D’après la description du nouveau magasin, il ne restera plus grand-chose de l’ancien Target qui occupait les lieux avant que la chaîne fasse faillite.

Le nouvel espace de 80 000 pi2 remplacera le magasin actuel, où l’on projette la construction d’un hôtel.

Pour faire honneur à la ville qui a vu naître l’entreprise, Peter Simons a déjà indiqué qu’il entendait créer un magasin phare de la marque. C’est pourquoi le nouveau magasin de Québec deviendra le premier établissement de la chaîne à afficher un bilan de carbone nul.

Oxford Properties a consenti à faire des modifications structurelles importantes pour réaliser ce projet. En tout, 27 puits géothermiques ont été percés dans le sol, sous le stationnement. Les différents systèmes mis en place permettront de réduire la consommation d’énergie de 60 % par rapport à l’ancien magasin.

« Il faut des partenaires extrêmement engagés pour atteindre un objectif comme celui-ci », exprime Peter Simons dans un communiqué qui sera remis aux médias jeudi matin.

Le réaménagement de cet espace a nécessité un investissement de 50 M$, divisé à parts égales entre la Maison Simons et le Groupe immobilier Oxford et son partenaire, l’Office d’investissement du régime des pensions du Canada.

Disposé sur un seul étage, le magasin, comme on pourra le voir jeudi, comprend une installation artistique à grande échelle créée par l’artiste Giorgia Volpe.

« Maintenant, il reste à voir si les Canadiens choisiront d’appuyer les entreprises comme la nôtre qui prennent les devants face à ces enjeux importants. J’espère que oui », ajoute M. Simons, qui sera présent jeudi matin.