/misc
Navigation

Dernière tentative de radio parlée au 102,1 ?

Marc-André Lord et Patricia Vincent
Photo courtoisie Marc-André Lord et Patricia Vincent

Coup d'oeil sur cet article

La transformation de la programmation de BLVD FM est une démonstration de quelques principes classiques de la radio.

Le premier est de ne pas remplacer un animateur populaire par un semblable, pour éviter la comparaison.

On ne pouvait pas essayer de se trouver une imitation d’Arthur pour remplacer Arthur.

La logique étant de tourner à 180 degrés, on a donc choisi un duo jeune, sympathique et agréable.

Marc-André Lord, le dernier co-animateur de AA, connaît déjà bien le créneau horaire et il est persuadé de pouvoir intéresser un public plus jeune étant lui-même dans la génération des trentenaires qu’il souhaite rejoindre.

Il en va de même pour Patricia Vincent dont le temps d’antenne devrait augmenter de façon appréciable étant donné qu’elle se retrouve en duo plutôt que dans des équipes plus imposantes comme c’était le cas avec Fillion ou Dupont.

L’autre 180 degrés, est le remplacement de Sophie Durocher.

Passer d’une émission faite à distance depuis Montréal pour le public de Québec à une émission faite localement tombe sous le sens.

Cela n’a rien à voir avec un débat Québec-Montréal.

C’est essentiellement technique.

La radio est un média de proximité.

Il faut être physiquement sur place, être dans la réalité des gens qui nous écoutent.

Vous ne pouvez pas dire à vos auditeurs que les conditions météo sont difficiles et que vous compatissez quand vous faites votre émission depuis votre maison à 250 kilomètres de distance.

Faire une bonne recherche des sujets vous donnera l'information, pas l'émotion.

Votre voix vous trahit et c’est tellement évident pour l’auditeur qu’on se demande parfois pourquoi les radiodiffuseurs persistent à le faire.

Martineau souffre du même problème à Radio X alors qu’il est souvent en retard ou inattentif à ce que raconte son co-animateur Jonathan Trudeau.

Ça n’arrive jamais quand on travaille face à face.

C’est Mario Tremblay qui sera en ondes à compter de lundi et il faudra voir si «branché sur les actualités et les enjeux» est une bonne piste pour Tremblay qui est surtout connu pour faire des entrevues de type « human interest ».

Quant à Gabriel Marineau, qui était caché entre 13h et 14h entre Arthur et Nathalie Normandeau, il retrouvera Stéphane Gasse à compter de lundi prochain..

Une émission de sport dans ce créneau horaire était comme un gant dans un pied. La bonne chose à la mauvaise place.

Enfin, les weekends musicaux sans publicité sont une bonne idée.

Tout le monde a compris que la station ne le ferait pas si les weekends rapportaient 1 million par année mais c’est une bonne décision qui pourrait aider la station à faire augmenter de façon intéressante le nombre d’auditeurs total de la semaine.

Ça pourrait fonctionner; il fut un temps où à CFOM, les weekends remorquaient littéralement la semaine.

Enfin, et c’est peut-être en raison de la Saint-Valentin que je me faisais la réflexion : BLVD a-t-elle perdu du poids pour être plus sexy ?

En d’autres termes : Est-il possible que BLVD ait allégé sa masse salariale pour être plus attrayante pour un prochain acquéreur ?