/news/currentevents
Navigation

Un adolescent laissé 20 minutes sous l’eau

Il suivait un cours de natation avec les élèves de son école

Un adolescent laissé 20 minutes sous l’eau
Photo Agence QMI, MAXIME DELAND

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune joueur de basketball de 14 ans apprécié de ses pairs se trouvait dans un état très critique à l’hôpital jeudi après avoir été laissé une vingtaine de minutes sous l’eau durant son cours de natation.

Le drame s’est produit un peu après 9 h jeudi matin à la piscine du centre Père-Marquette, à Montréal.

La victime, un élève de l’école Père-Marquette, suivait un cours de natation en compagnie de ses camarades de classe. Le cours était donné par le professeur, en collaboration avec le sauveteur de la piscine.

Personne ne se serait aperçu qu’il manquait à l’appel une fois le cours terminé, tandis que l’enseignant, le sauveteur et le groupe de jeunes quittaient la piscine.

Choc nerveux

L’adolescent a finalement été sorti de la piscine et des manœuvres de réanimation ont été entreprises.

Selon nos informations, la victime serait demeurée environ 20 minutes sous l’eau avant que quelqu’un l’aperçoive. Il semble que les reflets dans l’eau empêchaient les surveillants de bien voir la partie profonde de la piscine à partir de l’endroit où ils se trouvaient.

Une jeune femme ayant subi un choc nerveux à la suite de l’événement au centre Pierre-Marquette se cache avec une couverture tandis que les ambulanciers la transportent sur une civière.
Photo Agence QMI, Maxime Deland
Une jeune femme ayant subi un choc nerveux à la suite de l’événement au centre Pierre-Marquette se cache avec une couverture tandis que les ambulanciers la transportent sur une civière.

L’élève a été transporté d’urgence à l’hôpital dans un état jugé très critique.

Une jeune femme souffrant d’un choc nerveux a elle aussi pris le chemin de l’hôpital en ambulance.

Plusieurs élèves rencontrés à leur sortie de l’école Père-Marquette se disaient sous le choc jeudi.

« Il ne savait pas nager »

« C’est vraiment quelqu’un de bien, toujours de bonne humeur et qui fait plein de blagues », a confié une élève.

« C’est un grand sportif, mais il m’avait déjà dit qu’il ne savait pas nager », a raconté une autre élève ajoutant qu’elle était « choquée » d’apprendre que le jeune homme avait échappé à la surveillance du professeur et du sauveteur.

Visiblement secoués, des employés du centre Père-Marquette se prenaient dans leurs bras dans le hall de l’établissement quelques minutes après les évènements.

Plusieurs témoins devaient être rencontrés au cours des prochaines heures pour tenter d’établir les circonstances entourant le drame.

« De notre côté, on a déployé un groupe d’intervention composé de professionnels auprès des élèves et du personnel de l’école. On a un protocole en place dans ce genre de situation », a indiqué Alain Perron, porte-parole de la Commission scolaire de Montréal.

Les parents d’élèves de l’école Père-Marquette ont reçu un courriel de la direction de l’école peu après l’incident expliquant qu’aujourd’hui serait « un jour d’école normal [...]. Cependant, les cours de piscine seront suspendus ».

– Avec la collaboration de Benoît Philie