/sports/racing
Navigation

Un volant en Série Blancpain pour Mikaël Grenier en Europe

Mikaël Grenier
Photo d'archives Mikaël Grenier

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH | Comme il le souhaitait ardemment, Mikaël Grenier poursuivra sa carrière en Europe.

Le pilote québécois, originaire de Stoneham, a annoncé jeudi qu’il participerait à quelques courses de la Série européenne Blancpain, un championnat très relevé auquel de grands constructeurs automobiles sont directement impliqués.

« Pour l’instant, mon horaire ne prévoit que quatre épreuves, a expliqué Grenier en entrevue au Journal. Mais rien n’exclut une participation plus étoffée en cours d’année. »

Le pilote de 25 ans a été recruté par l’une des équipes de pointe du plateau, dirigée par le Suisse Emil Frey, dont la réputation n’est plus à faire.

« Un projet à long terme »

Après avoir brillé l’an dernier au Trophée Lamborghini sur le Vieux continent, Grenier considère que son entrée en scène en Série Blancpain est une promotion qui pourrait constituer un virage important dans sa carrière.

« Pour moi, c’est un projet à long terme, explique-t-il. J’ai fait mes classes et j’ai réussi à attirer l’attention d’équipes qui recherchent avant tout de bons pilotes. Et pour une rare fois, l’argent n’a pas été le principal argument de mon embauche.

En Jaguar

« Mon but, c’est de courir à temps plein dans cette Série dans un avenir rapproché. »

Grenier sera aux commandes d’une Jaguar XK dans les quatre courses prévues à son calendrier initial, dont l’une, au circuit de Misano en Italie le 24 juin, en sprint, qui consiste en une épreuve d’une heure avec un changement de pilote.

Dans les trois autres cas, il s’agit d’épreuves d’endurance (trois ou six heures) qui auront lieu à Monza, en Italie (22 avril), à Silverstone, en Angleterre (20 mai), et au circuit Paul-Ricard, en France (2 juin).