/news/currentevents
Navigation

Mort après être entré dans son garage en feu

L’homme serait retourné à l’intérieur du brasier pour une raison qui est encore inconnue

L’incendie s’est déclaré jeudi dans le garage d’une résidence de Blainville, dans les Laurentides.
Photo courtoisie L’incendie s’est déclaré jeudi dans le garage d’une résidence de Blainville, dans les Laurentides.

Coup d'oeil sur cet article

L’homme décédé dans l’incendie de son garage à Blainville jeudi après-midi est retourné dans l’immeuble en flammes après en être sorti.

Denis Lebeau, 50 ans, travaillait dans son garage lorsque le feu s’est déclaré. Il a réussi à sortir de l’endroit, mais il y est retourné pour une raison inconnue, selon le service de police de Blainville, chargé de l’enquête. 

On ignore s’il tentait de maîtriser les flammes ou s’il voulait récupérer quelque chose dans la bâtisse.

Prisonnier des flammes

Maude Rivest-David et Amélie Lebreux sont les premières à être arrivées sur les lieux.

« Après avoir appelé le 911, on a voulu aller chercher de l’aide. J’étais là, à crier, et tout le monde prenait des photos avec leurs cellulaires » relate Maude Rivest-David.

Amélie Lebreux est la dernière à avoir vu la victime vivante.

« Je l’ai vu dans le fond du garage, et soudainement quelque chose a explosé et le toit s’est écroulé. »

Incapables d’ouvrir la porte du garage désormais en flammes, les filles ont entendu l’homme crier à l’aide et taper dans la porte jusqu’à ce que tout signe de vie cesse.

« On voyait sa main dans la fenêtre. Je m’arrachais les cheveux tellement je me sentais impuissante », témoigne Maude Rivest-David d’une voix tremblante.

Maude Rivest-David et Amélie Lebreux sont reparties quand les pompiers étaient en train d’éteindre les flammes.

« J’aurais tellement aimé qu’il soit toujours vivant. Je repasse ça dans ma tête et je me dis que j’aurais peut-être pu faire quelque chose différemment. Et en même temps, je sais qu’on a fait tout ce qu’on a pu, moi, mon amie et les autres qui étaient là », dit Maude Rivest-David.

« L’enquête se poursuit, le coroner mène une autopsie dans le but de déterminer la cause du décès », explique Sara Tousignant du service de police de la ville de Blainville.

– Avec la collaboration de monjournal.ca