/sports/racing
Navigation

«C’est tripant au possible»

Alex Labbé s’amuse à Daytona en Série Xfinity, mais... le plus dur est à venir

Coup d'oeil sur cet article

DAYTONA BEACH | La journée avait pourtant mal commencé pour Alex Labbé qui a dû faire les 100 pas dans le garage de son écurie, en attendant d’obtenir le feu vert de son chef d’équipe.

Ses premiers tours de roue en Série Xfinity au circuit mythique de Daytona ont en effet été retardés d’une bonne demi-heure hier matin, le temps de permettre à ses mécaniciens de procéder à des retouches imprévues à la suspension de sa Camaro.

« On a constaté, avant de prendre la piste, que les amortisseurs n’étaient pas adéquats et Mario Gosselin [son chef d’équipe] a été forcé de procéder à des changements », a expliqué le pilote de Saint-Albert.

Alex Labbé, <i>pilote</i>
Photo Louis Butcher
Alex Labbé, pilote

Peu importe ce faux départ, Labbé n’a pas été incommodé outre mesure puisqu’il a été crédité du 22e meilleur chrono (sur les 41 inscrits) après n’avoir parcouru que neuf tours du circuit mythique de la Floride, alors que certains autres, dont l’auteur de la position de tête provisoire, Tyler Reddick, en bouclaient deux fois plus.

Ne jamais lever le pied

À sa sortie de voiture, Labbé ne cachait pas sa satisfaction.

« C’est tripant au possible de courir ici, a-t-il indiqué, en entrevue au Journal de Montréal. Je peux toutefois vous dire que mes 20 tours réalisés dans une voiture de la Série ARCA en janvier dernier m’ont été très utiles. »

« L’important à Daytona, c’est de ne jamais lever le pied. C’est ce que j’ai fait pendant mes neuf tours et c’est bon signe.

« Ça n’a pas été long pour moi de m’adapter au circuit, a-t-il poursuivi. Je suis vraiment à l’aise dans la voiture. »

Labbé est cependant conscient que ce sera différent en course où les voitures vont rouler en peloton, ce à quoi il n’est pas habitué. Les pilotes les plus expérimentés sont en effet des maîtres de... l’aspiration.

« Je suis en mode apprentissage, a-t-il fait savoir. Mais je veux apprendre rapidement. Daytona est le meilleur endroit pour y parvenir. »

Le pilote de 24 ans a réalisé sa meilleure performance en matinée avec un temps de 48,432 s, concédant deux secondes et demie au meneur. En après-midi, il s’est hissé au 14e rang, bien qu’il ait été légèrement plus lent (48,532 s).

Plusieurs des grands animateurs de la Série Xfinity, dont certains sont aussi engagés dans l’épreuve principale des 500 Milles de Daytona, ont choisi de ne pas participer à cette dernière séance d’essais libres. Seulement 32 pilotes s’y sont d’ailleurs présentés.

Un seul tour

La séance de qualifications en prévision de la course de la Série Xfinity aura lieu ce matin à 9 h 35.

Les pilotes n’auront qu’un tour, oui un seul, pour réaliser un temps qui leur permettra d’accéder à la deuxième ronde réunissant les 12 plus rapides. C’est donc tolérance zéro.

« Il est vrai qu’on n’a pas le droit à l’erreur, rappelle Labbé. Un tour, c’est très peu. Toutefois, le comportement de la voiture est rassurant. Je suis très confiant pour la suite des choses. »

Le coup d’envoi de la course sera donné, lui, à 14 h 30 pour une épreuve de 120 tours du tracé de deux milles et demi.

« J’ai très hâte de vivre ce moment, a conclu Labbé. Cette ambiance magique, sans oublier la présentation des pilotes qui va précéder le signal du départ, c’est un rêve devenu réalité. »

Suarez et Toyota devant

On attendait les Ford de la puissante écurie Penske dont les trois pilotes, Brad Keselowski, Joey Logano et Ryan Blaney, sont de sérieux prétendants à la victoire, mais c’est plutôt Daniel Suarez qui a dominé la troisième séance d’essais libres en prévision du Daytona 500 qui sera disputé demain.

Le Mexicain, un des deux seuls pilotes étrangers du plateau, a bouclé son meilleur tour en 45,036 secondes pour devancer son coéquipier chez Joe Gibbs, Denny Hamlin (45,058 s) et le champion défendant de la Coupe Monster Energy, Martin Truex Jr (45,069 s), tous trois sur Toyota.

David Ragan, Danica Patrick et Darrell Walace Jr, Kyle Busch, Brendan Gaughan, Ricky Stenhouse et Justin Marks complètent le groupe des 10 premiers.

Prudence pour Kennington

Le Canadien D.J. Kennington s’est contenté, pour sa part, de la 28e position sur les 40 engagés.

« Nous avons joué de prudence, a-t-il dit en entrevue. On veut ménager la voiture pour la course. Ça ne valait pas la peine de tout risquer... »

Les 40 pilotes participeront à une dernière séance d’essais libres cet après-midi en prévision de la 60e présentation du Daytona 500.

 

Participation historique

Alex Labbé deviendra aujourd’hui seulement le cinquième pilote québécois de l’histoire et le dixième Canadien à participer à l’épreuve de la Série Xfinity disputée à la veille de la Classique des 500 Milles de Daytona.

Pilotes Province Année Résultats
      course qualifs
Mario Gosselin Québec 2017 17e 39e
Martin Roy Québec 2016 38e 34e
Mario Gosselin Québec 2015 15e 37e
Derek White Québec 2015 23e 33e
J.R. Fitzpatrick Ontario 2011 42e 40e
D.J. Kennington Ontario 2009 17e 16e
D.J. Kennington Ontario 2008 33e 16e
Paul Tracy Ontario 2006 24e 37e
Randy MacDonald Ontario 2003 22e 36e
Randy MacDonald Ontario 1994 18e 33e
Randy MacDonald Ontario 1993 16e 40e
Randy MacDonald Ontario 1992 41e 22e
Randy MacDonald Ontario 1991 9e 8e
Larry Pollard C.-Britannique 1988 14e 33e
Larry Pollard C.-Britannique 1987 19e 17e
Larry Pollard C.-Britannique 1986 13e 20e
Francis Affleck Québec 1984 31e 40e

Recherche : Louis Butcher