/finance/reer
Navigation

Cinq astuces pour réduire vos impôts à la retraite

Cinq astuces pour réduire vos impôts à la retraite
Illustration Nathalie Samson

Coup d'oeil sur cet article

En prévision de vos vieux jours, vous mettez régulièrement de côté des sommes qui serviront à financer vos projets de retraite. Afin de ne pas laisser le fisc partir avec une part trop grande de votre magot, voici quelques trucs qui vous permettront de réduire vos impôts à la retraite.

1ère astuce

Puisque votre taux d’imposition personnel est fonction de vos revenus totaux, assurez-vous de contribuer au REÉR de votre conjoint afin que votre fonds de retraite soit réparti entre vous. Au moment de la retraite, vous aurez ainsi réussi à fractionner vos revenus ce qui réduira votre facture d’impôt.

2e astuce

Si les revenus de retraite de votre conjoint sont inférieurs aux vôtres, parce que la contribution REÉR n’a pas été maximisée au fil des ans, par exemple, vous pourrez lui attribuer annuellement jusqu’à la moitié de vos propres revenus de retraite provenant de vos REÉR ou de votre fonds de pension, autres que ceux gouvernementaux. Assurez-vous de faire ce choix judicieux annuellement.

3e astuce

Demander à la Régie des rentes du Québec (RRQ) de procéder au partage de votre rente de retraite. Vous réussirez ainsi à réduire vos revenus ainsi que les impôts qui s’y rapportent.

4e astuce

Puisque tous les revenus de placement qui s’accumulent à l’abri de l’impôt dans votre REÉR seront totalement imposables lors de leur retrait, favorisez la détention des placements générant des intérêts par votre REÉR.

5e astuce

Profiter des taux d’impôt avantageux dont bénéficient le gain en capital et les dividendes en détenant personnellement des placements qui vous procurent ces genres de revenus. À votre retraite, vous profiterez d’un taux d’impôt de 27 % applicable au gain en capital et de 40 % pour les dividendes.

Conseil

  • En référence à la 2e astuce, rappelez-vous que les revenus provenant du régime public (Sécurité de la vieillesse au fédéral et RRQ) ne peuvent être fractionnés avec votre conjoint.
  • Si vous recevez une rente provenant de votre REÉR ou de votre fonds de pension privé, vous pourrez bénéficier annuellement d’un crédit pour pension de 2 000 $ qui vous permettra de réduire vos impôts. Le fractionnement de vos revenus de retraite permettra à votre conjoint de bénéficier également de ce crédit.
  • Si, au moment de votre retraite, vous continuez à recevoir des revenus de placement provenant de vos placements hors REÉR, sachez que vous pourrez continuer à déduire vos frais de placement et d’intérêts.
  • Puisque les règles fiscales changent régulièrement, assurez-vous de revoir votre planification de retraite afin de refléter ces changements.
  • Demandez conseil à votre fiscaliste. Il pourra vous suggérer les stratégies adaptées à votre situation personnelle.