/entertainment/music
Navigation

Voyez l'audition de ce Québécois à «The Voice» en France

Après Star Académie et La Voix, le Québécois tente sa chance en France

ART-5E SHOW LA VOIX
Photo courtoisie, OSA Images Simon Morin avait fait toute une première impression à La Voix en 2015.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir participé à plusieurs concours de chant télévisés au Québec, Simon Morin tente sa chance à The Voice en France cet hiver. « Mon nom doit être à côté du mot persévérance dans le dictionnaire », déclare le chanteur québécois en entrevue au Journal.

Samedi soir, Simon Morin a rejoint l’équipe de Mika en reprenant Skin de Rag’N’Bone Man devant six millions de téléspectateurs. Présentée à TF1, son audition à l’aveugle a également séduit Florent Pagny.


VOYEZ L'AUDITION DE SIMON MORIN À THE VOICE EN FRANCE


« Ça m’a redonné un petit kick personnel, indique le jeune homme de 29 ans. Aller chanter devant quatre personnes de dos, c’est une mise en danger pas évidente. »

Simon Morin a choisi l’équipe de Mika à The Voice – La plus belle voix en France.
Photo courtoisie, TF1
Simon Morin a choisi l’équipe de Mika à The Voice – La plus belle voix en France.

 

Un habitué

Malgré le fait qu’il était loin de chez lui, Simon Morin était en terrain connu au moment d’enregistrer son passage à The Voice – La plus belle voix, en novembre dernier à Paris. En 2015, il s’était illustré dans l’adaptation québécoise du format aux côtés d’Éric Lapointe, atteignant même la ronde des directs. Son audition à l’aveugle, une relecture de Come With Me Now du groupe Kongos, a fait l’objet de plus de sept millions de visionnements sur YouTube.

Cette aventure survenait quelques années après deux participations plus ou moins fructueuses à Star Académie (2009 et 2012) et une percée à Rock’n’Road (2010), une téléréalité diffusée à MusiquePlus.

Avec Marjo à Star Académie en 2012.
Photo d'archives, Agence QMI
Avec Marjo à Star Académie en 2012.

Simon Morin a toujours perçu les concours du genre comme une façon de « faire sa place » dans l’industrie du disque.

« Je viens d’une famille qui n’a aucun contact dans ce milieu. Ma mère est technicienne en garderie et mon père est contracteur général. Personne ne connaît un gars qui connaît un gars... Personne ne pouvait me conseiller. Je suis parti de rien du tout et aujourd’hui, je fais ce métier à temps plein. Je chante tous les jours. Je donne des spectacles presque toutes les fins de semaine. »

Simon Morin a beaucoup appris en participant à des concours comme La Voix et Star Académie. À défaut d’être sorti victorieux d’un d’entre eux, il a gagné en expérience.

« Je recommande à tout le monde d’en faire. Mais si ton but, c’est juste de gagner, tu risques d’être déçu, parce que les probabilités sont très minces », assure-t-il.

À temps plein

Simon Morin continue de mener sa barque au Québec. Il donne des concerts non seulement en solo, mais au sein des Brothers, le groupe qu’il forme avec Jason Roy-Léveillée, Maxime Desbiens, Jonny Arsenault et Dominic Dagenais.

Sous contrat avec la maison MP3 Disques de Mario Pelchat, il prépare également son premier album. Un nouvel extrait sera d’ailleurs envoyé aux radios la semaine prochaine, une chanson intitulée C’est écrit dans le ciel, écrite par Amélie Larocque (2Frères, Jérôme Couture) et composée par Gautier Marinof (Marc Dupré).

« Aussitôt que je finis un spectacle, il faut que j’en trouve d’autres, il faut que je pousse, explique le travaillant. Je suis content d’être persévérant. Dans ce métier, c’est important de l’être. »

REVOYEZ AUSSI L'AUDITION DE SIMON MORIN À LA VOIX: