/auto/security
Navigation

Cinq trucs pour éviter l'aquaplanage

Aquaplanage
Stephane Bonnel - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Il suffit de jeter un coup d’œil à l’extérieur ces jours-ci pour remarquer que les prévisions d’Environnement Canada sont justes. En effet, une grande quantité de pluie est attendue particulièrement sur le sud du Québec.

Dans son plus récent communiqué, CAA Québec rappelle aux automobilistes les risques liés à l’aquaplanage. Lorsque le sol est gelé, comme c’est le cas actuellement, l’écoulement de la pluie n’est pas optimal, ce qui cause souvent de l’accumulation sur la chaussée.

CAA Québec propose quelques trucs afin de nous permettre d’adapter efficacement notre conduit dans ces conditions.

Il est déconseillé d’utiliser le régulateur de vitesse. En cas d’aquaplanage, les roues motrices accéléreront, alors qu’il est, évidemment, préférable de ralentir afin de garder un meilleur contrôle.

Il est important de réduire sa vitesse. Plus un véhicule roule rapidement, moins ses pneus évacuent efficacement l’eau qui se trouve sur la chaussée. 

Aquaplanage
Aquaplanage
lightmemorystock - Fotolia

Autant que possible, il est plus prudent d’éviter les flaques d’eau. Ces dernières peuvent camoufler un imposant nid de poule qui peut endommager votre véhicule.

Il est aussi recommandé de revoir quelque peu sa trajectoire afin de ne pas circuler dans les ornières qui sont remplies d’eau.

Il est également primordial de s’assurer que son véhicule soit chaussé de pneus en bon état. Plus un pneu est usé, moins il évacuera l’eau sur la chaussée efficacement, ce qui diminuera l’adhérence.

Malgré tous ces précieux conseils, il se peut que vous soyez victime d’aquaplanage. Dans ce cas, CAA Québec recommande de « tenir fermement le volant, maintenir sa trajectoire, lâcher doucement l’accélérateur sans freiner et éviter toute manœuvre brusque. » En cas de perte de contrôle du véhicule, il faut regarder là où vous désirez aller plutôt que les obstacles que vous devez éviter.