/opinion/columnists
Navigation

Qui sont les intouchables chez le Canadien?

SPO-CANADIENS-PREDATOR-LNH
Photo Agence QMI, Joel Lemay

Coup d'oeil sur cet article

À quelques jours de la date limite des transactions, il est de coutume de se demander qui sont les joueurs intouchables au sein d’une équipe. Chez le Canadien, la liste est courte.

Je placerais Brendan Gallagher en haut de la liste parce que ce joueur n’abandonne jamais la lutte. Il déteste la défaite plus que quiconque dans ce club si décevant et il fournit un effort à chaque présence sur la patinoire. Gallagher se retrouvera logiquement avec le C cousu sur son chandail lorsque Marc Bergevin aura obtenu son prix pour céder les services de Max Pacioretty, dit le «bougonneux».

Il est difficile d’affirmer que Pacioretty, qui n’a pas marqué lors des neuf dernières rencontres et qui semble avoir déjà la tête ailleurs, sera échangé lundi prochain, même s’il est un attaquant attrayant pour une équipe qui aspire à se rendre loin dans les séries. Bergevin peut bien décider d’attendre à l’été pour passer à l’action, s’il juge que la mise aux enchères pour les services de Pacioretty est plus attrayante.

Alex Galchenyuk et Jonathan Drouin (ma plus grande déception cette saison) sont-ils des intouchables, même s’ils sont encore jeunes? Je ne crois pas que Bergevin accepterait de lancer aussi rapidement l’éponge dans le cas de Drouin, qui mérite une chance de faire amende honorable l’an prochain.

Nicolas Deslauriers vient de signer un nouveau contrat de deux ans. On a jugé qu’il représente une valeur sûre pour le quatrième trio. Je garderais aussi un centre comme Phillip Danault, de même que le jeune Charles Hudon.

Le message de Price

À la défense, Victor Mete mérite le statut d’intouchable, lui qui est voué à un bel avenir. Bergevin a sacrifié Mikhail Sergachev. Il ne peut pas laisser partir un autre jeune défenseur talentueux.

Shea Weber fait-il partie du groupe des intouchables? C’est dur à dire. Il est «magané» et sa saison risque de se limiter à 26 matchs en raison d’une blessure à un pied qui refuse de guérir. Toutefois, n’est-ce pas que Bergevin aurait l’air fou d’échanger Weber, qui était censé aider l’équipe davantage que P.K. Subban en raison de ses qualités de meneur? Faut donc le placer dans le groupe des intouchables.

Enfin, si une équipe est prête à céder un joueur de centre de premier plan pour obtenir les services de Carey Price, il y aurait matière à réflexion. Price souffre d’une écoeurantite aiguë. Frustré, il en a marre de jouer pour un club à la défense aussi poreuse, pour une équipe qui vient de perdre ses six derniers matchs et qui ratera les séries pour la deuxième fois en trois ans.

Nombreux sont les ex-joueurs du Canadien qui déplorent son attitude, sa nonchalance. Ce fut le cas de Vincent Damphousse pendant la retransmission du match Canadien-Flyers. Il reproche à Price d’envoyer un mauvais message à ses coéquipiers.

Il est vrai qu’au salaire que le Canadien lui versera durant les huit prochaines années, Carey devrait agir comme un catalyseur au lieu de jouer les éteigneurs...