/news/currentevents
Navigation

Un Québécois plaide coupable de trafic de coke en Australie

Andre Jorge Tamine
Photo courtoisie Andre Jorge Tamine

Coup d'oeil sur cet article

Le Montréalais accusé d’avoir fait entrer 95 kg de cocaïne en Australie avec l’aide de deux jeunes Québécoises a plaidé coupable, vendredi, à une accusation d’importation de drogue en quantité commerciale.

Andre Jorge Tamine, 64 ans, a été arrêté en août 2016, à bord du bateau Sea Princess, dans le port de Sydney. Il venait de terminer une luxueuse croisière de deux mois à travers le monde aux côtés d’Isabelle Lagacé, 30 ans, et de Mélina Roberge, 24 ans.

Les photos du voyage publiées par les jeunes femmes sur les réseaux sociaux avaient aussitôt fait les manchettes.

Mélina Roberge (<i>à gauche</i>) et Isabelle Lagacé
Photo tirée d'instagram
Mélina Roberge (à gauche) et Isabelle Lagacé

Des chiens pisteurs avaient découvert environ 35 kg de drogue dans une valise cachée dans la cabine que partageaient les deux amies, alors qu’environ 60 kg se trouvaient dans les bagages du sexagénaire.

Il s’agirait de la plus grosse saisie de drogue introduite en Australie par des passagers d’un bateau ou d’un avion. Dans la rue, une telle quantité de cocaïne peut rapporter jusqu’à 30 millions $ CA, avaient stipulé les autorités australiennes.

Emprisonnement à vie

La semaine dernière, notre Bureau d’enquête révélait que le trio, en fait, faisait partie d’une vaste opération téléguidée de Montréal impliquant au moins 12 personnes au Québec, au Maroc, au Mexique et au Pérou.

Les trois Québécois n’auraient été que de simples mules dans ce complot allégué, minutieusement planifié par un gang égypto-syrien et la pègre juive de la métropole, en collaboration avec le tristement célèbre cartel mexicain de Sinaloa.

Andre Jorge Tamine sera de retour devant le tribunal le 26 octobre prochain pour les recommandations sur sa peine. Il pourrait écoper d’une peine d’emprisonnement à vie.

En novembre dernier, Isabelle Lagacé a été condamnée à sept ans et demi de prison après avoir plaidé coupable à la même accusation que Tamine.

Quant à elle, Mélina Roberge, qui a plaidé non coupable, subira son procès à partir du 26 février à Sydney.