/finance
Navigation

Êtes-vous fait pour rester locataire ou devenir propriétaire?

Êtes-vous fait pour rester locataire ou devenir propriétaire?
klublu - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec

 

Selon un récent sondage, 86 % des milléniaux considèrent l’accession à la propriété comme importante.

D’ailleurs, le marché immobilier compte plusieurs jeunes ayant choisi de bâtir leur patrimoine en faisant l’achat d’une première propriété.

Si, vous aussi, possédez un emploi stable, de belles économies, mais surtout, la volonté de voler de vos propres ailes, le rêve d’une propriété est à votre portée... ou pourrait le devenir!

Avant d’entreprendre des visites de propriétés, voici matière à réflexion.

Êtes-vous fait pour rester locataire ou devenir propriétaire?
Photo Paul sur Unsplash

Acheter ou louer?

Le fait d’être locataire comporte moins de contraintes. Mis à part les clauses prévues à votre bail, vous profitez d’une grande mobilité. À l’inverse, si vous menez un mode de vie stable et vous sentez prêt à avoir un port d’attache, il est peut-être temps d’acheter. Songez donc à...

  • Utilisez cette calculatrice, conçue par Multi-Prêts, pour voir s'il est plus rentable d'acheter ou de louer une propriété selon votre budget actuel.
  • Vivre en appartement apporte son lot de compromis. Il ne répondra jamais aussi bien à vos goûts, votre mode de vie et vos projets d’avenir qu’une propriété.
  • Dans bien des cas, les propriétaires augmentent annuellement les loyers, alors que l’état des logements dépérit. Une hypothèque, elle, a une fin.
  • Fraîchement gradué de l’université, vous avez intégré le marché du travail depuis peu de temps? Il vous est tout à fait possible de concilier vos dettes d’études avec une hypothèque.
  • Contrairement à une location, une propriété est une forme d'épargne forcée. En plus de prendre de la valeur avec le temps, elle enrichit votre patrimoine et sert de levier financier. Vous profiterez alors de sa valeur nette pour faire l’acquisition d’autres biens immobiliers, comme une plus grande maison, une résidence secondaire ou même un immeuble locatif.

Tentant, n’est-ce pas? Reste à choisir le type de propriété qui sied le plus à vos besoins.

Êtes-vous fait pour rester locataire ou devenir propriétaire?
Photo Patrick Perkins sur Unsplash

Maison ou condo?

  • Le sentiment d’appartenance est peut-être moins fort avec un condominium. En effet, la propriété des espaces communs (terrain, piscine, chalet urbain) est partagée entre les résidents de l’immeuble. Bonne nouvelle, leur entretien sera plutôt du ressort de professionnels payés par une partie de vos frais de condos.
  • Si vous optez pour une maison, sachez que vous devrez trouver le temps (et la motivation) de vous occuper des tâches ménagères, comme le pelletage et l’entretien paysager, ou dégager un budget pour le sous-traiter.
  • Le fait d’opter pour un condo entraîne une facture mensuelle parfois plus salée qu’on ne l’imagine. En plus des frais de condos qui s’ajouteront au remboursement de votre prêt hypothécaire, renseignez-vous sur les possibles contributions pour les réparations majeures et celles que vous devrez apporter au fonds de prévoyance.
  • Bien entendu, nul besoin de se soucier des frais de condos en habitant une maison. Pensez toutefois à mettre de l’argent de côté pour un fonds d’urgence.
  • Le développement immobilier urbain en plein essor fait en sorte que les condos sont de plus en plus petits. Si vous avez une famille grandissante, la cour arrière d’une maison est certes un bon argument d’achat.
  • Vous ne pouvez toujours pas vous décider entre une maison ou un condo? Pensez à long terme. Une maison pourrait avoir une meilleure valeur de revente qu’un condo.
Êtes-vous fait pour rester locataire ou devenir propriétaire?
Photo Kevin Wolf sur Unsplash

Banlieue ou ville?

La question qui attise les passions! Rares sont ceux qui n’ont pas déjà leur parti pris. Pourtant, avec le phénomène de dynamisation des banlieues, il reste matière à réflexion.

  • Si la diversité sociale est importante pour vous, vous serez plus heureux en ville. Les centres urbains possèdent une meilleure offre en ce qui concerne la vie culturelle et nocturne. Certains se plaindront pourtant de manque de tranquillité que cela occasionne.
  • Les citadins trouvent la proximité du travail et des services plus pratiques. Cela a comme effet de faciliter les déplacements... et d’augmenter le coût des propriétés, de même que les taxes municipales.
  • Les banlieusards trouveront plutôt leur bonheur dans le fait que les logements et les terrains sont plus spacieux. L’environnement plus calme compense pour le temps passé en déplacements.

Si vous souhaitez faire la transition de locataire à propriétaire, rendez-vous sur le site de Multi-Prêts. Vous y trouverez une foule d'outils, comme la demande d'hypothèque simplifiée et le processus de préqualification hypothécaire en ligne.