/finance
Navigation

Le cannabis n’intéresse pas la Caisse de dépôt

Le cannabis n’intéresse pas la Caisse de dépôt
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Les investissements dans le secteur du cannabis ne sont pas dans le radar de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

«Nous avons besoin de 100 % de nos capacités. Pour l’instant, ce n’est pas une occasion pour nous», a ironisé mercredi le grand patron de la Caisse, Michael Sabia, lors de la présentation des résultats financiers à Montréal.

La Caisse dit étudier actuellement de nombreuses avenues d’investissements partout sur la planète. Le secteur du cannabis n’est toutefois pas une de ses priorités.

Selon M. Sabia, la Caisse doit demeurer «vigilante» pour continuer à chercher les meilleures occasions d’investissements afin, dit-il, de trouver un équilibre entre la diversification et le risque.

Intelligence artificielle

Parmi les secteurs sous observation, la Caisse dit suivre de près ce qui se passe au sein de la filière de l’intelligence artificielle.

«Il faut bien comprendre ce qui se passe dans l’intelligence artificielle. On veut bien comprendre qui seront les joueurs présents dans 5 et 10 ans au Québec et dans le monde», a fait valoir le premier vice-président, Québec, de la Caisse, Christian Dubé.