/finance/business
Navigation

SNC souhaite le pardon d’Ottawa

L’entreprise est à la recherche d’un accord de poursuite différé

Bloc SNC-Lavalin
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Accusé de fraude et de corruption depuis deux ans, le géant de l’infrastructure SNC-Lavalin espère toujours qu’Ottawa lui accordera un pardon.

Le PDG Neil Bruce est revenu à la charge jeudi pour demander un accord de poursuite différé.

Cette mesure existe aux États-Unis et au Royaume-Uni et permet à des entreprises soupçonnées de corruption de payer une amende salée plutôt que d’être condamnées devant la justice. Avec un tel accord, SNC aurait remporté plusieurs contrats additionnels, croit-il.

Des consultations gouvernementales ont déjà eu lieu. Ne reste plus aux libéraux qu’à déposer un projet de loi, dit-il. « On espère qu’il va y avoir une décision et que le gouvernement va modifier la loi pour permettre des accords. [...] On veut en obtenir un. Mais c’est hors de notre contrôle, on attend [Ottawa]. »

Les profits bondissent

L’entreprise dévoilait jeudi matin ses résultats de l’exercice 2017, au cours duquel les profits ont bondi.

Le bénéfice net s’est chiffré à 382 millions $ pour 2017, ou 2,34 $ par action, alors qu’il n’était que de 255,5 millions $ pour l’exercice 2016, soit 1,70 $ par action. Il s’agit d’une hausse de 50 %.

Au quatrième trimestre de 2017, la firme de génie montréalaise a engrangé des profits de 52,4 millions $ (ou 0,30 $ par action), comparativement à 1,6 million $ (ou 0,01 $ par action) l’année précédente.

Dividende en hausse

« Nous avons cédé certaines activités non essentielles et à faible croissance, atténué le risque de notre modèle d’affaires et mis en œuvre des pratiques de gouvernance plus rigoureuses afin de gérer de manière proactive notre portefeuille de projets », a-t-il ajouté.

La compagnie a annoncé une hausse de 5 % de son dividende trimestriel, qui passe à 0,287 $ par action. Cette hausse est motivée par le carnet de commandes, les perspectives à long terme et les flux de trésorerie.

L’action de SNC (TSE : SNC) a terminé la journée en hausse de 3,96 % (+2,12 $), pour se hisser à 55,60 $.