/sacchips/zoneassnat
Navigation

[VIDÉO] Le député Pascal Bérubé accusé d'être «anglophobe» par un chroniqueur anglophone

Le député Pascal Bérubé
Photo Simon Clark Le député Pascal Bérubé

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il a interpellé la ministre de la Culture, Marie Montpetit, en chambre afin de s’assurer qu’elle préserve le caractère francophone de Télé-Québec, le député péquiste Pascal Bérubé a été accusé d’«anglophobie», sur Twitter.

Cette question de Pascal Bérubé survient alors que le English-Language Arts Network (ELAN) fait «des pressions auprès du CRTC, afin que Télé-Québec consacre 10 % de son budget et de sa programmation en anglais».

C’est le chroniqueur de The Gazette, Don Macpherson, qui lui a affublé le qualificatif, ce que n’a pas apprécié le leader parlementaire de l’opposition officielle.

«La ministre de la Culture et des Communications refuse de fermer la porte à des productions anglophones à @TeleQuebec. J’ai posé la question à trois reprises ce matin. Il aurait pourtant été simple de s’y opposer. Pourquoi ? #Assnat», a écrit sur Twitter M. Bérubé qui est aussi critique en matière d’identité nationale, ce à quoi a répondu M. Macpherson: «Mais il n'y a pas d'anglophobie au Québec.»

«Vous m’accusez d’une telle chose?», a rétorqué M. Bérubé.

«Oui», a indiqué le chroniqueur.

«Shame on you», a alors lancé le député péquiste.

«"En français, s'il vous plaît."», a conclu M. Macpherson faisant référence à l’ex-chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, qui avait défrayé les manchettes pour avoir crié cette phrase à un concert du groupe québécois Groenland, dont les chansons sont en anglais.