/travel/outdoors
Navigation

Le Cap au Leste pour les amoureux de l’hiver

Pourvoirie du Cap au Leste
Photo courtoisie, Pourvoirie du Cap au Leste Pourvoirie du Cap au Leste

Coup d'oeil sur cet article

Au cours de notre randonnée en raquettes sur les sentiers enneigés, mon guide Guillaume fait de courtes pauses pour me permettre de découvrir de nouvelles espèces d’arbres et de plantes et admirer l’immensité du paysage qui s’offre à nous. Nous sommes dans le fjord du Saguenay, à Sainte-Rose-du-Nord, mais plus particulièrement à Cap au Leste.

Guillaume, un gars de la ville, est arrivé ici il y a 18 ans, et il n’en est jamais reparti. Il a construit sa propre maison dans la forêt, et il travaille comme guide et homme à tout faire à la Pourvoirie du Cap au Leste, une entreprise créée par Sylvie et Henri-Jean Vittecoq, deux Français tombés en amour avec ces grands arpents de neige.

La Pourvoirie du Cap au Leste est une destination rarissime par sa situation géographique au-dessus du majestueux fjord. Ce fjord, qui a été façonné par le passage des glaciers, est encastré entre des falaises pouvant atteindre jusqu’à 300 mètres de hauteur. Et du sommet, on y voit en hiver la mer de glace qui s’étend à l’infini. Le spectacle est saisissant.

La destination est unique aussi par son enneigement exceptionnel. Vous aimez la neige ? Eh bien, sachez que la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean est sûrement l’une des plus enneigées au Québec.

De grands espaces, de la neige en quantité, des paysages à couper le souffle... voilà tout ce qu’il faut pour amuser les amoureux de ­l’hiver. Ce terrain de jeux est fréquenté par des groupes d’Européens en semaine et par des Québécois qui viennent découvrir ­l’endroit durant les fins de semaine.

Des kilomètres de sentiers

Plusieurs kilomètres de sentiers autour du pavillon central sont réservés à la raquette. Il est possible d’accompagner un guide qui fera l’interprétation de la flore et des oiseaux. Six kilomètres de sentiers sont également consacrés aux balades en traîneaux à chiens ; ces derniers jappent dès qu’on les approche, car ils piaffent d’impatience à prendre la clé des bois.

Et bien sûr, il y a la motoneige... Dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, plus de 3300 kilomètres de sentiers sont accessibles aux motoneigistes qui peuvent faire des randonnées à la journée ou, encore, s’évader sur les sentiers de 2 à 4 jours (avec location d’équipements).

Traîneaux à chiens, pêche blanche et ­motoneige ne sont que quelques activités proposées par le Cap au Leste.
Photo courtoisie, Pourvoirie du Cap au Leste
Traîneaux à chiens, pêche blanche et ­motoneige ne sont que quelques activités proposées par le Cap au Leste.

Une des activités vedettes de la région est la pêche blanche. Un peu partout sur la blancheur immaculée du fjord, on peut voir des cabanes solitaires ou encore des groupes de cabanes qui constituent de véritables villages de pêche. On y capture la morue, le sébaste, le turbot, l’éperlan... qu’on fait frétiller dans le poêlon le soir venu.

Détente et quiétude

Au retour d’une journée au grand air, on se détend dans le nouveau centre de santé qui regroupe un sauna avec vue, une piscine avec vue et un centre de massage.

Le sauna procure un immense bien-être au retour d’une 
journée au grand air.
Photo courtoisie, Pourvoirie du Cap au Leste
Le sauna procure un immense bien-être au retour d’une journée au grand air.

Dans la quiétude de cette grande nature, on dort dans des chalets de bois rustiques. Une cinquantaine de chambres sont offertes : en pleine forêt ou avec un balcon donnant sur le fjord. Ou encore dans une suite pour s’offrir une romance au-dessus du fjord. Comme il est le seul fjord navigable en Amérique du Nord, il arrive qu’on y voie un navire glisser sur cette mer blanche. Ajoutez-y une pleine lune et c’est tout simplement féérique !

Pour raviver votre instinct de coureurs des bois, vous pourrez passer une nuit à l’ancienne dans un refuge chauffé au poêle à bois, sans eau courante ni électricité. La pourvoirie offre aussi six nouveaux mini-chalets qui accueillent les couples qui ont le goût de se coller. Mais sur le domaine, il n’y a qu’un seul chalet équipé d’une cuisinette où on peut prendre des vacances en autonomie. Il accueille 4 personnes.

Une chambre du chalet rustique, particulièrement spacieuse.
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
Une chambre du chalet rustique, particulièrement spacieuse.

Le pavillon central, décoré de têtes d’orignaux naturalisés, abrite la salle à manger et le bar avec vue imprenable, où l’on peut déguster les bières locales (Dieu sait si elles sont nombreuses dans la région !). On y offre trois repas par jour : un petit déjeuner fort copieux, un dîner à la carte et le soir, un menu thématique qui met en valeur les produits régionaux.

Salle à manger
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
Salle à manger

Un endroit à découvrir si on aime l’hiver.

Cap au Leste