/sports/jo
Navigation

Les Jeux olympiques de Pyeongchang de A à Z

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.

Coup d'oeil sur cet article

Ça y est, la flamme olympique est maintenant éteinte, mettant fin à des Jeux olympiques hauts en couleur pour le Canada.

En plus d’un record de médailles, plusieurs histoires ont marqué les deux dernières semaines, et ce, dans toutes les disciplines.

Voici un retour sur les Olympiades de Pyeongchang, de A à Z.

A – Armée de beautés

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Les meneuses de claque de la Corée du Nord ont carrément volé la vedette, à Pyeongchang. Plusieurs vidéos de «l’armée des beautés» ont fait le tour du Web durant les Jeux olympiques.

B – Boutin

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

La jeune patineuse de vitesse Kim Boutin est clairement l’une des grandes révélations des Olympiques de Pyeongchang.

À seulement 21 ans, l’athlète de Sherbrooke a remporté trois médailles individuelles à ses premiers Jeux, soit une d’argent au 1000 mètres et deux de bronze (500 mètres et 1500 mètres).

Ces nombreux exploits ont d’ailleurs permis à la jeune patineuse de porter le drapeau canadien lors de la cérémonie de clôture.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo Ben Pelosse

C – Cassie

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

La Canadienne Cassie Sharpe a complètement dominé l’épreuve de demi-lune en ski acrobatique. Elle a pris la tête du classement dès sa première descente et ne l’a plus quittée de la compétition, ce qui lui a procuré la médaille d’or.

D – Dominance

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Il n’y a plus aucun doute possible : le Canada est dominant en ski cross. Chez les femmes, la Britanno-Colombienne Kelsey Serwa s’est emparée du titre olympique, tandis que la Québécoise Brittany Phelan est montée sur la deuxième marche du podium dans cette discipline.

La médaille d’or a également été remportée par un Canadien chez les hommes, avec la course sans faille de Brady Leman.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

E – Élégance

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Élégance, un mot qui va à merveille à la Canadienne Kaetlyn Osmond, qui a remporté la médaille de bronze en patinage artistique en offrant une magnifique routine sur la musique du Cygne noir.

F – Ferland-et-Boilleau

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo Didier Debusschère

Le 17 février n’a pas été une journée comme les autres pour les habitants de la petite municipalité du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Leur représentant à Pyeongchang, le jeune patineur de vitesse Samuel Girard, a réussi l’improbable en raflant la médaille d’or au 1000 mètres, lui qui en était à sa première expérience olympique.

G – Glisse

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Le Canada a plutôt bien fait dans les sports de glisse au cours des dernières semaines, remportant un total de quatre médailles.

En luge, Alex Gough a notamment causé la surprise en raflant une médaille de bronze. Elle est remontée sur le podium quelques jours plus tard en compagnie de ses coéquipiers, cette fois pour l’argent, en relais par équipe.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

En bobsleigh, Justin Kripps et Alexander Kopacz ont partagé leur médaille d’or avec les Allemands, qui ont inscrit exactement le même temps. Du côté des femmes, les Canadiennes Kaillie Humphries et Phylicia George ont quant à elles remporté la médaille de bronze.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

H – Hockey

Le hockey, sport national du Canada, est toujours une discipline à surveiller aux Jeux olympiques et une importante occasion de remporter une médaille d’or, tant chez les hommes que les femmes. Toutefois, l’absence des joueurs de la LNH à Pyeongchang a brouillé les cartes cette année.

Chez les hommes, les Canadiens se sont inclinés en demi-finale contre l’Allemagne, une défaite qui les a privé d’une troisième médaille d’or olympique consécutive. Ils ont toutefois mis la main sur le bronze.

De son côté, l’équipe féminine s’est battu pour la médaille d’or, mais a subi une défaite crève-cœur en tirs de barrage contre les Américaines.

I – Intimidation

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Après avoir remporté une médaille de bronze controversée, la jeune patineuse de vitesse Kim Boutin a subi plusieurs menaces sur les réseaux sociaux. Elle a accédé au podium à la suite de la disqualification de la Sud-Coréenne Choi Min-Jeong.

En raison des nombreux messages haineux reçus, la jeune athlète a fermé ses comptes sur les réseaux sociaux.

Les deux athlètes au centre de cette controverse ont toutefois eu l’occasion de tourner la page lors de la compétition au 1 500 mètres. Choi Min-Jeong a cette fois raflé la médaille d’or, alors que Kim Boutin est encore une fois montée sur la troisième marche du podium.

J – Justine

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo Ben Pelosse

La jeune skieuse Justine Dufour-Lapointe a remporté aux débuts des Jeux de Pyeongchang une médaille d’argent en ski acrobatique.

Celle qui avait remporté l’or à Sotchi soutient être encore plus fière de cette deuxième place, car les efforts pour atteindre cet exploit ont été fort importants dans les derniers mois.

K – Kingsbury

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Le roi des bosses, Mikaël Kingsbury, a confirmé sa domination en remportant sa première médaille d’or olympique, le seul titre qui lui échappait.

Le skieur de 25 ans ainsi réalisé un rêve qu’il caressait depuis sa tendre enfance.

L – Lumières

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Il n’y a pas que les athlètes qui ont fracassé des records à Pyeongchang. Le spectacle d’ouverture des Jeux olympiques a également inscrit un nouveau record en raison du nombre de drones qui ont illuminé le ciel.

En tout, 1 218 drones ont pris part à ce ballet lumineux.

M – Moir et Virtue

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo WENN.com

Tessa Virtue et Scott Moir, les porte-drapeaux canadiens de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, ont fait couler beaucoup d’encre dans les dernières semaines. De nombreux internautes sont tombés sous le charme des deux patineurs, qui dansent sur la glace avec complicité et sensualité.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Les deux athlètes, qui ne sont pas en couple dans la vie, ont remporté deux médailles d’or, en danse sur glace et à l’épreuve par équipe de patinage artistique.

N – Norvège

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

La Norvège a connu des Jeux exceptionnels : elle est la nation qui a remporté le plus de médailles, avec 39 podiums.

O – OAR

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

On a tous écarquillé nos yeux lorsqu’on a vu cette bannière pour la première fois. OAR, c’est quel pays ça, déjà?

Il s’agissait bien des Athlètes olympiques de Russie, la bannière neutre qui a permis aux athlètes russes de prendre part aux Jeux olypmiques, malgré le vaste scandale de dopage institutionnalisé qui a entraîné la suspension de la Russie par le CIO.

P – Pyeongchang

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

La troisième fois aura été la bonne pour Pyeongchang, qui avait également posé sa candidature pour les Jeux de 2010 et 2014. Elle a finalement été sélectionnée en 2011, devant Munich, en Allemagne, et Annecy, en France.

C’est la deuxième fois que la Corée du Sud accueille les meilleurs athlètes du monde. Elle avait été l’hôte des Jeux olympiques de 1988, à Séoul, la capitale du pays.

Q – Québec

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP
À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.

Les athlètes québécois ont fait très bonne figure dans ces Jeux olympiques, remportant 12 des 29 médailles canadiennes, et ce, sans compter les joueurs du Québec qui ont contribué aux podiums en hockey.

R – Reno

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Ginette Reno dans un abécédaire des Jeux olympiques? Eh oui! La puissante voix de la chanteuse québécoise a résonné au Palais des glaces lors de la prestation de deux patineurs Nord-Coréens, Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik, qui sont entraînés par le Québécois Bruno Marcotte.

S – Slopestyle

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo Ben Pelosse

C’est en slopestyle que le Canada a eu ses premiers podiums, avec les passages époustouflants du Québécois Max Parrot (médaille d’argent) et du Saskatchewanais Mark McMorris, en surf des neiges.

Chez les femmes, Laurie Blouin, de Stoneham, est montée sur la deuxième marche du podium.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Une semaine plus tard, le skieur Alex Beaulieu-Marchand a lui aussi décroché une médaille de bronze dans cette discipline.

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo Didier Debusschère

T – Ted-Jan 

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
Photo AFP

Le patineur de vitesse longue-piste canadien Ted-Jan Bloemen a connu une excellente semaine de compétition à Pyeongchang, où il a remporté la médaille d’or au 10 000 mètres et d’argent au 5 000 mètres.

Celui qui est né aux Pays-Bas a par le fait même fait un pied de nez à son pays d’origine, qui l’avait refusé sur l’équipe néerlandaise de patinage de vitesse.

U – Union

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Après deux ans de tension, les deux Corées ont finalement mis de côté leurs différends pour les Jeux olympiques. La Corée du Nord et la Corée du Sud ont défilé ensemble à la cérémonie d’ouverture et ont formé une équipe commune pour le hockey.

V – Vol

Le skieur olympique canadien Dave Duncan, son épouse et un autre membre de l’équipe olympique ont été arrêtés pour vol de voiture et conduite en état d’ébriété à Pyeongchang. Ils ont finalement été libéré par la police coréenne.

W – Wind Olympics

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

Certains ont donné ce surnom à ces Jeux d’hiver, puisque le facteur vent a clairement joué un rôle incontournable dans plusieurs épreuves. Le vent a en effet forcé le report ou l’avancement de quelques compétitions et jouant les trouble-fêtes durant le passage de certains athlètes.

 XXIX

Le Canada a fracassé son record de médailles à Pyeongchang en montant sur le podium à 29 reprises.

Y – Yoyo

À elle seule, la Québécoise Kim Boutin a mis la main sur trois médailles au cours de ces Jeux.
AFP

C’est ainsi qu’on pourrait résumer les prestations du Canada en curling. Après une victoire de John Morris et Kaitlyn Lawes en curling mixte, aucune autre médaille n’a été récoltée par les Canadiens dans ce sport, qui étaient pourtant parmi les favoris.

Z – ZZZ

Difficile de suivre à distance l’horaire des compétitions à Pyeongchang, en raison de l’important décalage horaire. Gageons que plusieurs auront quelques heures de sommeil à reprendre dans les prochains jours pour s’en remettre!