/finance/business
Navigation

Les travailleurs de l’usine de Molson sur la rue Notre-Dame votent pour la grève

Les travailleurs de l’usine de Molson sur la rue Notre-Dame votent pour la grève
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL | Les employés syndiqués de l’usine de la brasserie Molson de la rue Notre-Dame, à Montréal, se sont donné un mandat de grève dimanche matin.

Réunis en assemblée syndicale, ils ont rejeté les dernières offres patronales dans une proportion de 52 % et ont voté pour une grève au moment jugé opportun à hauteur de 87 %. Le 11 février, ils avaient déjà rejeté les offres patronales du moment dans une proportion de 57 %.

Il s’agit des quelque 550 employés de Molson membres de la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters travaillant à l’usine de la rue Notre-Dame, notamment à l’embouteillage et à la livraison.

«Les principaux enjeux à la table de négociations sont le régime de retraite, les assurances collectives, la sous-traitance et les salaires, a mentionné le syndicat dans un communiqué dimanche après-midi. Le Comité de négociations désire reprendre les pourparlers dans les plus brefs délais.»

De leur côté, les 175 marchandiseurs, représentants et employés du service de télévente de Molson, qui se sont dotés d’un mandat de grève adopté à 98,5 % à la mi-décembre, sont toujours en négociation avec l’employeur afin de renouveler leur convention collective.