/entertainment/music
Navigation

Des acclamations pour Hedley

Accusé d’inconduites sexuelles, le groupe canadien a reçu un accueil chaleureux

Coup d'oeil sur cet article

Ils n’étaient pas nombreux, mais ils étaient bruyants et tenaient à afficher leur soutien envers leurs favoris. Ciblé par plusieurs allégations de mauvais comportements sexuels, le groupe canadien Hedley a pu compter sur l’appui sans équivoque de ses fans de Québec, lundi soir, au Centre Vidéotron.

Sans l’ombre d’un doute, le lien entre le groupe canadien et ses admirateurs les plus dévoués – certains arboraient un cœur sur lequel était inscrit « I stand with Hedley » – n’a pas été altéré par cette vague d’accusations qui déferle depuis deux semaines.

N’empêche, ce n’était pas un concert comme les autres. Comment aurait-il pu en être autrement ?

La veille, une nouvelle plaignante a raconté à la télévision comment le chanteur Jacob Hoggard l’aurait sauvagement violée dans une chambre d’hôtel de Toronto, à l’automne 2016.

Sans qu’on sache officiellement s’il y a un lien ou non, le groupe Liteyears, prévu en première partie, a déclaré forfait quelques heures avant le concert. C’était le troisième groupe à abandonner la tournée depuis le début des dénonciations.

En outre, les médias ont dû attendre jusqu’en milieu d’après-midi, lundi, pour avoir la confirmation qu’ils étaient admis au concert. De mémoire, une telle tergiversation est une première à Québec.

Accueil chaleureux

Cette histoire continuait d’être partagée abondamment sur les réseaux sociaux quand le quatuor est apparu sur la scène, très tôt, à 19 h 40, devant une maigre foule d’environ 2600 personnes (la vente de billets manquait de tonus bien avant les allégations contre le groupe).

Pour ajouter au caractère singulier de l’événement, Hedley a ouvert la soirée en chantant Better Days, une pièce dans laquelle Jacob Hoggard chante que « de meilleurs jours ne sont pas si loin ».

Or, comme c’est le cas à chaque concert depuis qu’ils sont visés par des allégations d’inconduites sexuelles, les gars de Hedley ont reçu un accueil chaleureux. Ça chantait, ça dansait et ça criait allègrement dans le Centre Vidéotron.

« Nous allons revenir »

Le groupe a semblé dynamisé par la réponse de la foule. Après un départ timide où on sentait les musiciens sur le pilote automatique, Hedley a pris son élan et aligné ses chansons les plus connues dans une ambiance résolument festive.

À l’instar des autres villes visitées récemment, dans le cadre de la tournée Cageless, les membres de Hedley n’ont pas fait allusion aux allégations les concernant, sauf à la toute fin, indirectement, quand le chanteur a remercié le public de son soutien.

« La vie est longue et difficile, c’est pourquoi nous vous avons et vous nous avez. Québec, vous allez rester dans nos vies et on promet de rester dans la vôtre. Nous allons toujours revenir. »

Dans les circonstances, Hedley pourra-t-il tenir sa promesse ?