/finance/business
Navigation

Les ristournes en hausse de 40 %

Il s’agit d’une première hausse pour les membres de Desjardins depuis 2014

DESJARDINS
Photo d'archives, Mathieu Belanger Le président de Desjardins, Guy Cormier, se dit préoccupé par les impacts de la distraction au volant.

Coup d'oeil sur cet article

Le Mouvement Desjardins retournera 202 millions $ directement dans les comptes personnels de ses membres au cours des prochaines semaines, une hausse de 40 % par rapport à l’an dernier.

« C’est important de retourner une partie de nos excédents à nos membres. C’est un message fort », a indiqué au Journal le président et chef de la direction de Desjardins, Guy Cormier.

Selon ce dernier, Desjardins pourrait dès l’an prochain commencer à verser des ristournes à des détenteurs d’assurances auto et habitation ainsi qu’à des détenteurs de cartes de crédit.

Pour la première fois depuis 2014, les ristournes versées aux membres sont en hausse chez Desjardins.

Si les revenus de Desjardins continuent de progresser, le président n’écarte pas de nouvelles hausses des ristournes au cours des prochaines années.

« Est-ce que l’on souhaite que le montant progresse vers les 250 millions $ ou 300 millions $ dépendamment de la performance ? La réponse est oui », a-t-il dit.

L’an dernier, Desjardins a vu ses excédents avant ristournes augmenter de 379 millions $ pour atteindre 2,151 milliards $.

Ce résultat inclut un gain net de 249 millions $ des frais et après impôts, réalisé sur la vente des filiales Western Financial Group Inc. et Western Life Assurance Company.

Avec ces résultats, Desjardins croit être en mesure de retourner 320 millions $ en ristournes dans la collectivité cette année, dont 202 millions $ directement dans les comptes personnels de ses membres.

La provision pour pertes sur créances a atteint 349 millions $ en 2017, en hausse de 30 millions $ sur un an, alors que le ratio des prêts douteux s’est établi à 0,25 %.

Desjardins note une progression de ses activités dans les prêts hypothécaires et les prêts aux entreprises ainsi que dans les cartes de crédit.

Distraction au volant

Le grand patron de Desjardins dit noter une hausse des cas de distraction au volant, ce qui a un impact sur les coûts des assureurs.

« C’est une lumière jaune qui commence à clignoter. Les voitures coûtent plus cher à réparer. Les réclamations pour distraction, notamment concernant le téléphone cellulaire, sont en hausse. S’il fallait que cela continue, il pourrait y avoir un impact sur les primes », a-t-il laissé entendre.

En ce sens, Desjardins pourrait décider de hausser les primes pour les conducteurs aux comportements problématiques. « C’est ce que nous sommes en train d’analyser », a fait valoir M. Cormier.

Desjardins en 2017

  • Revenus : 15,4 milliards $
  • Excédents avant ristournes : 2,15 milliards $
  • Ristournes directes aux membres : 202 millions $
  • Rendement sur capitaux propres : 9,1 %
  • Actif total : 275,1 milliards $
Source : Mouvement Desjardins