/travel/destinations
Navigation

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
SARAH-ÉMILIE NAULT / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

C’est la forêt nuageuse - luxuriante et enveloppante - qui frappe tout d’abord l’imaginaire. Puis, la sinuosité des routes se faufilant à travers les montagnes de cette île dont on ne soupçonne ni le relief ni l’étendue. Enfin, ce sont les points de vue sur les baies aux eaux turquoise, les bateaux de pêcheurs multicolores, les plages et le duo de fameux Pitons, ces montagnes effilées faisant la renommée de l’île, qui plantent Sainte-Lucie droit dans le cœur.

Une culture aux effluves de rhum

Depuis certains points de l’île, on peut apercevoir, au loin, la Martinique. Au cœur de la mer des Caraïbes, tout de la volcanique Sainte-Lucie semble clamer haut et fort son expression fétiche: «La terre, les gens, la lumière». Sur cette terre fertile, tout est effectivement interrelié: la nature s’emparant de chaque petit bout de paysage, la franche chaleur des habitants et la lumière parfaite amplifiant le bleu du ciel et le vert des montagnes.

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
Sarah-Émilie Nault

Si on se rend à Sainte-Lucie pour profiter de ses plages souvent vierges, de sa forêt nuageuse et de ses activités de plein air, c’est la richesse de sa culture locale qui tient lieu d’incontournable. Une culture bercée par des rythmes de musique souk, reggae et soul, par une langue anglaise pimentée d’un patois aux influences créoles et françaises et par une gastronomie célébrant la mer.

Au cœur de tout cela, le rhum, élixir doté de propriétés quasi divines, à en croire les festifs Saint-Luciens. «Le rhum fait partie de la culture de notre île, nous explique une nouvelle amie locale. En fait, le rhum est plus que cela. Il représente l’esprit de Sainte-Lucie, ce qui unit les gens. Sans le rhum, il n’y a rien.»

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
Sarah-Émilie Nault

Au lendemain des festivités entourant le Festival Food & Rum Saint Lucia 2018, on ne peut qu’être d’accord avec elle. À Sainte-Lucie, la culture du rhum se vit au quotidien. Les amis que l’on reçoit à la maison sont, à tout coup, accueillis avec une bouteille de rhum. Il en est de même pour les visiteurs devant qui les habitants font défiler des suites de verres bien remplis des meilleurs rhums de l’île.

«Chaque rhum a une histoire à raconter», explique Andre, le jeune Saint-Lucien menant la dégustation de rhum se tenant dans la cave de l’hôtel Marigot Bay Resort & Marina by Capella. Ici, on apprendra à déguster le rhum comme on déguste le vin et on goûtera une panoplie de rhums concoctés à l’unique distillerie de l’île. Et on trempera autant les lèvres dans un verre d’Admiral Rodney - l’un des meilleurs rhums au monde - que dans les infusions artisanales de rhum et d'épices typiques de Sainte-Lucie.

La chaleur des habitants

«Soleil», le festival d’été de Sainte-Lucie, propose cinq événements culturels se tenant entre janvier et octobre 2018. Nous avons la chance de participer à son événement d’ouverture: le Festival Food and Rum. L’occasion parfaite de goûter, pleinement, à la culture musicale et gastronomique de Sainte-Lucie.

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
Sarah-Émilie Nault

La soirée «Friday Night Fish Fry» est un événement couru se déroulant dans les rues du village de l’Anse-La-Raye chaque vendredi soir. L’édition à laquelle nous prenons part - et dont les festivités se trouvent pimentées par la tenue du festival d’été - regroupe musiciens, artisans, restaurateurs et artistes locaux. Ceux-ci s’approprient alors les rues du petit village de pêcheurs où les bateaux et pirogues multicolores ont été remisés sur la plage pour la nuit.

Au menu de ces soirées qui ne peuvent faire autrement que de s’étirer jusqu’au petit matin: BBQs, kiosques de nourriture de rue, grillades de fruits de mer et de poissons frais (vivaneau, thon, dorade, barracuda, maquereau espagnol, homard, crabe...), concerts en plein air, dégustations de rhums et pistes de danse improvisées.

Sainte-Lucie, c’est aussi une suite de soirées plus que festives à la découverte des bars et de la musique du village de Rodney Bay, la rencontre possible du premier ministre lors d’une soirée de gala comme lors d’une fête sur la plage et encore plus de dégustations de plats typiques et de rhums locaux sur la presqu'île de Pigeon Island, un pied dans l’eau et l’autre dans le sable fin.

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
Sarah-Émilie Nault

Informations pratiques

Où dormir?

- Au Marigot Bay Resort & Marina by Capella, un luxueux complexe dressé sur le site historique de la baie Marigot. Là où les superbes suites et villas de style colonial se retrouvent entourées de montagnes verdoyantes. 

Rythmes et saveurs sur l’île de Sainte-Lucie
Sarah-Émilie Nault

- Au somptueux Stonefield Villa Resort, pour son emplacement spectaculaire donnant sur les fameux Pitons et la mer des Caraïbes, ses retraites de yoga, son spa dont les traitements sont inspirés du cycle lunaire et sa gastronomie authentique et tropicale. 

- Au tout nouveau Royalton Saint Lucia Resort & Spa – dont les séjours sont offerts en formule tout inclus par Sunwing – pour des vacances à Sainte-Lucie plus abordables.

Où festoyer?

- «Soleil», le festival d’été de Sainte-Lucie, présente plusieurs autres événements en 2018: le Festival de jazz (6 au 13 mai), le Carnaval (16 et 17 juillet), le Festival Racines et Soul (Roots and Soul) (31 août au 2 septembre) et le Festival Arts & Heritage (19 au 21 octobre 2018).


Consultez aussi notre page En 5 minutes

Sainte-Lucie: deux pitons emblématiques