/auto/news
Navigation

Un premier Lamborghini Urus débarque au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Ces jours-ci, le concessionnaire Lamborghini Montréal reçoit un invité de marque : le tout premier Urus.

Alors que Ferrari hésite encore à se lancer dans le créneau des véhicules utilitaires sport, Lamborghini a plutôt décidé de jouer le tout pour le tout. Bien qu’il soit encore tôt pour se prononcer, l’engouement est palpable.

En entrevue avec le Journal, Bernard Durand de chez Lamborghini Montréal, accueille avec enthousiasme ce nouveau venu au sein de la marque identifiée par un taureau en spécifiant «qu’une quarantaine de dépôts ont déjà été laissés». Il estime en vendre annuellement environ autant. 

Lamborghini Urus
Germain Goyer

Avec les Huracan et Aventador, l’Urus partage le système à quatre roues directionnelles. Quant au moteur, un V8 de 4,0 L biturbo qui développe 650 chevaux-vapeur et 627 livres-pied, il provient de chez Porsche. À l’inverse des autres véhicules du catalogue, le moulin de celui-ci se trouve à l’avant.

Pour atteindre les 100 km/h, il ne faut que 3,6 secondes. Quant à la vitesse de pointe, elle est fixée à 305 km/h. 

Lamborghini Urus
Germain Goyer

 

Divers modes de conduite sont offerts : strada (route), sport, corsa (course), sabbia (sable), terra (terra), neve (neige). Ce dernier mode nous indique que fortes sont les chances que l’Urus se débrouille bien même en hiver au Québec.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’Urus n’est pas le premier véhicule utilitaire de Lamborghini. En effet, le constructeur italien a introduit au milieu des années ’80 le LM002. Bien que ce dernier se voulait d’abord un véhicule tout-terrain et que l’Urus se définit plutôt comme un supercar surélevé et à quatre portes, Lamborghini n’a pas pour autant renié son passé. Sur les ailes avant, on retrouve un triangle décoratif similaire. Lorsqu’on s’attarde à la forme des arches de roues, on note également une inspiration. 

Lamborghini Urus
Germain Goyer

Pour le modèle de base, il faudra débourser environ 242 000 $. Pour une version entièrement équipée, qui comprend les jantes de 23 pouces, le toit panoramique, l’intérieur les étriers agencés et bien plus, la facture grimpe jusqu’à 310 000 $.

Il est prévu que les premiers exemplaires seront livrés vers la fin du mois d’août. 

À lire aussi: Son père lui offre une Lamborghini très spéciale pour son 14e anniversaire

Germain Goyer