/auto/reviews
Navigation

Volkswagen Tiguan: c’était presque mieux avant

Coup d'oeil sur cet article

Avec son Tiguan, Volkswagen faisait face à un heureux problème. Même si la première génération du modèle était âgée de dix ans, les ventes du Tiguan étaient en croissance, et ce, autant aux États-Unis qu’au Canada.

Persuadée qu’elle pouvait offrir encore plus, Volkswagen a lancé les dés en effaçant tout, puis en tentant de concocter un VUS encore mieux adapté à la clientèle pour 2018.

Est-ce que Volkswagen a réussi sa mission? On l’a mis à l’essai afin de faire la lumière.

Suffisamment puissant

Dès les premiers tours de roue, on constate que le Tiguan s’est américanisé. Il a perdu sa touche européenne au profit d’une aseptisation typiquement américaine.

Un seul moteur est offert, soit le fameux quatre cylindres turbocompressé de 2,0 L utilisé à toutes les sauces chez Volkswagen. Ce dernier développe 184 chevaux et 221 livres-pied de couple. C’est suffisant, mais comme on dit, Volkswagen n’en a pas donné plus que ce que le client demande. En matière de rapidité, on demeure plus près de l’iguane que du tigre. C’est avec une miette de nostalgie que l’on réalise que le nouveau Tiguan n’est pas aussi fougueux ni aussi plaisant à conduire que l’ancien. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

Coffre immense

Bien que le segment des VUS compacts compte une tonne et demie de joueurs, on peut compter sur les doigts d’une main ceux qui offrent une troisième banquette. En fait, le Volkswagen Tiguan, le Dodge Journey et le Mitsubishi Outlander sont les trois seuls à la proposer. Jusqu’à l’année dernière, le Nissan Rogue était aussi livrable avec cette rangée supplémentaire. 

Avec un espace de chargement de 1100 L derrière la troisième banquette, le Tiguan supplante largement ses concurrents. En effet, l’Outlander et le Journey proposent un volume de chargement qui se limite respectivement à 292 L et à 303 L. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

Consommation

Vis-à-vis ses deux principaux rivaux, le Tiguan joue ses cartes de manière stratégique. Pas de quatre cylindres anémique ni de V6 trop gourmand. Au chapitre de la consommation, c’est payant pour Volkswagen. En effet, avec une cote combinée de 10,2 L/100 km, le Tiguan s’avère moins gourmand que l’Outlander (10,6 L/100 km) et encore moins que le Journey (12,1 L/100 km).

Un véhicule connecté

Le Tiguan 2018 est un véhicule de son temps. En effet, il est compatible avec les systèmes Apple CarPlay et Android Auto qui vous permettent de profiter de l’interface de votre téléphone intelligent sur un écran tactile de 20 centimètres. Cela dit, le système UConnect de FCA que l’on retrouve notamment dans le Journey et qui accueille Apple CarPlay et Android n’est pas piqué des vers non plus. En revanche, le système que l’on retrouve à bord de l’Outlander est quelque peu moins intuitif. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

Presque sept places

Le Tiguan de première génération pouvait accueillir un maximum de cinq occupants. Quant au nouveau, il est beaucoup plus gros, ce qui lui permet d’accueillir jusqu’à sept passagers. En effet, il est possible de cocher l’option d’une troisième rangée. Toutefois, de l’aveu même des gens chez Volkswagen, il s’agit d’une banquette d’appoint. Pour un véritable VUS pouvant accueillir sept personnes, l’Atlas est un choix plus judicieux. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

4 Motion

Le système à quatre roues motrices 4Motion n’est pas livré de série. Il faut minimalement débourser 31 175 $ pour l’obtenir. On a eu l’occasion de le mettre à l’épreuve sur surface glacée et enneigée et force est d’admettre qu’il est fort efficace. Bien que les quatre roues ne soient pas motrices en permanence comme c’est le cas chez Subaru, ce système demeure toujours actif et il est sollicité dès le moindre glissement. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

Bonne nouvelle

Si le format compact et l’agilité de l’ancien Tiguan vous plaisaient et que vous trouvez le nouveau trop costaud pour vous, sachez qu’une rumeur court voulant que Volkswagen envisage de commercialiser un VUS sous-compact en Amérique du Nord.

Bref

Si comme moi, vous appréciez l’ancien Tiguan parce qu’il était un des rares VUS à avoir de véritables aptitudes sportives, vous risquez d’être déçu avec le nouveau. Parce que non, tout ce qui est nouveau n’est pas forcément mieux.

Si vous recherchez une conduite dynamique, un espace de chargement respectable tout en conservant l’emblème de Volkswagen et le rouage intégral, vous auriez sérieusement intérêt à considérer la Golf Sportwagen 4Motion ou même sa variante Alltrack. 

Volkswagen Tiguan 2018
Germain Goyer

 

Fiche technique
Nom: Volkswagen Tiguan 2018
Prix de base: 28 925 $
Prix du modèle à l’essai: 31 175 $
Configuration: Véhicule à roues motrices avant ou à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique: Moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres
Puissance/couple: 184 ch/221 lb-pi
Transmission: Automatique à huit rapports
Consommation d’essence annoncée: 11,3 L/100 km (ville) 8,8 L/100 km (route)
Garantie de base: 4 ans/80 000 km
Concurrence: Mitsubishi Outlander, Dodge Journey, Toyota RAV4, Honda CR-V

Appréciation (sur 10)
Consommation d’essence: 8
Équipements: 7
Prix: 7
Style: 7
Confort (à l’avant): 7
Confort (à l’arrière): 7
Tenue de route: 7
Performance: 7
Espace de rangement: 9
Note globale: 7


Forces
Système à quatre roues motrices 4Motion
Grand volume de chargement
Consommation d’essence raisonnable

Faiblesses
Moins de plaisir de conduire qu’auparavant
Moins de chevaux-vapeur que le précédent Tiguan
Silhouette anonyme et américanisée