/24m/urbanlife
Navigation

La ruelle la plus «in» de Montréal

Une mystérieuse allée dans le Vieux-Montréal décorée d’une dizaine de néons, située à côté du bar-restaurant le Flyjin, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux.
COURTOISIE/KAREL CHLADEK Une mystérieuse allée dans le Vieux-Montréal décorée d’une dizaine de néons, située à côté du bar-restaurant le Flyjin, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux.

Coup d'oeil sur cet article

Une mystérieuse allée dans le Vieux-Montréal décorée d’une dizaine de néons, située à côté du bar-restaurant le Flyjin, est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux.

Des gens de partout veulent s’y faire photographier et mettre des clichés sur Instagram. C’est rendu «in» d’être allé dans cette ruelle alors que les lumières y sont allumées.

Comme il faut un permis de la ville pour l’éclairer, les néons sont illuminés seulement lors d’événements spéciaux. De là l’intérêt pour les «Instagrameurs» qui aiment publier des photos d’eux prises dans cet endroit.

«Ce n’était tellement pas notre première intention, a raconté Nicolas Urli, le propriétaire du Flyjin. On a fait cette installation simplement pour nos clients qui sont venus célébrer le Nouvel An chinois dans notre établissement. On ne pensait pas créer un "buzz".»

M. Urli a, en effet, organisé cette fête le 16 février dernier pour donner une expérience unique à sa clientèle venue déguster sa cuisine japonaise. Il a voulu reproduire pour la première fois une allée qui ressemblait à une «rue festive de Shanghai» et aux «allures post-apocalyptiques».

Pression d’Internet

Le restaurateur ne s’en cache pas, il ressent tout de même une pression à performer sur les réseaux sociaux.

«Maintenant, ce n’est plus comme avant. On doit toujours penser à ce qu’il peut découler sur Internet. On peut même aller jusqu’à décorer pour que le resto soit plus «Instagramable», ça fait partie de la "game", pour le meilleur comme pour le pire.»

Robert Dion, éditeur du magazine «HRImag», constate que les professionnels de la restauration font face à un nouveau défi avec les réseaux sociaux.

«Quand je parle à des restaurateurs, ils me disent que la première chose qu’ils font le matin, c’est de vérifier leur image et les commentaires de leur restaurant sur Internet. Avec les critiques des clients sur des sites comme TripAdvisor, la pression est énorme», a constaté le spécialiste du milieu de la restauration et de l’hôtellerie.

Installation temporaire

Il faudra prendre son mal en patience si vous souhaitez revoir cette allée illuminée qui se produit dans une rue publique appartenant à la ville de Montréal.

«On sait que les gens ont déjà hâte de revoir les néons, mais c’était une installation sporadique, a expliqué Nicolas Urli. Pour la faire, étant donné qu’elle est dans une rue publique, il faut la permission de la ville et des bâtiments autour.»

Beaucoup de nouveaux clients ont déjà appelé et écrit en masse au restaurant le Flyjin pour savoir quand la ruelle sera à nouveau installée. Forte de son succès, elle renaitra sous peu avec ses néons au 417 rue Saint-Pierre à Montréal. M. Urli prévoit la reproduire durant la Formule 1 cet été. Déjà, plusieurs internautes s’y donnent rendez-vous.